Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 978.18 -1.22 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Réaction de contestation sous les 5 000

mardi 4 août 2020 à 08h32

(BFM Bourse) - Après une seconde partie de semaine passée, couleur rouge vif, le CAC 40, baromètre de référence de la Bourse parisienne, a réagi à la hausse lundi (+1,93% à 4 875 points), les achats de contestation étant il est vrai très soutenus par la publication d'un carton plein des indicateurs d'activités PMI en Chine, aux Etats-Unis et en Europe. Par ailleurs, le reflux assez significatif - enfin ! - du nombre de nouveaux cas détectés de coronavirus aux Etats-Unis a provoqué une forme de soulagement dans le pays le plus endeuillé de la planète. Les espoirs de finalisation des négociations au Congrès concernant un nouveau plan de relance américain auront également dynamisé la cote.

Côté PMI, en particulier, en Allemagne, le PMI industriel pour juillet ressort à 51.8 et pour la France à 52.4. Un bol d'ai au-dessus des 50 points, qui sépare par construction, une contraction d'une expansion du secteur considéré. Pour l'ensemble de la Zone Euro, l'indicateur ressort à 51.8 en juillet, contre 47.4 en juin, et un point bas à 33.4 en mai.

Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit, a commenté les derniers chiffres de l'enquête PMI: "Le secteur manufacturier de la zone euro a entamé le troisième trimestre sur une note très positive, la production enregistrant en effet sa plus forte hausse depuis plus de deux ans en juillet, portée par un rebond encourageant de la demande. De fait, les nouvelles commandes ont augmenté à un rythme plus soutenu que la production en juillet, tendance laissant anticiper une poursuite de la croissance des niveaux d'activité dans les usines de la zone euro en août. La hausse des carnets de commandes a également contribué à un regain de confiance dans le secteur, celle-ci retrouvant en juillet un niveau conforme au pic atteint en janvier dernier, soit avant la pandémie"

Aux Etats-Unis le PMI (ISM), traditionnellement à plus fort impact que le PMI d'IHS Markit a également battu la cible, en ressortant en nette hausse à 54.2.

Côté valeurs, le rythme effréné des publications trimestrielles des sociétés se calmait enfin en ce début du mois d'août. Société Générale (-0,65% à 12,90 euros) n'aura que peu varié après la présentation de ses comptes semestriels. Renault (+4,69% à 20,995 euros) amorçait un rebond technique, après l'accueil glacial réservé la semaine passée à ses pruniers résultats trimestriels de son histoire.

Contre la tendance générale, le secteur immobilier restait lourdement pénalisé en Bourse, à l'image d'Icade (-0,71% à 55,60 euros), Altarea (-0,86% à 115,4 euros), Covivio (-1,14% à 60,60 euros), Nexity (-1,25% à 28,50 euros), Mercialys (-3,76% à 6,15 euros), Carmila (-5,40% à 9,46 euros), et Klepierre (-6,44% à 13,65 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé la première séance de la semaine dans le vert, avec un bon point tout particulier pour les valeurs technologiques, qui continuent de surfer sur les très bonnes copies trimestrielles des GAFA. Au final lundi, le Dow Jones aura gagné 0,89% à 26 664 points et le Nasdaq Composite 1,47% à 10 902 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a progressé de 0,72% à 3 294 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1770$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 40.60$.

À l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité l'indice des prix à la production en Zone Euro à 11h00 et les commandes industrielles aux Etats-Unis à 16h00. Les investisseurs auront un oeil attentif cette semaine aux chiffres de l'emploi américain (enquête ADP mercredi, inscriptions aux allocations chômage jeudi et rapport fédéral mensuel vendredi).

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Alors qu'il végétait sous les 5 000 points (barrière psychologique), sous le gap ample du 24 juillet, pour rappel construit de part et d'autre des 5 000 points, l'indice CAC 40 a donné le sens d'un directionnel court terme, en parcourant sur une seule séance jeudi 30 la quasi intégralité d'une base de travail entre 4 800 (environ les points bas du 25 juin) et les 5 000 points évoqués. Il vient ainsi de définir, en dévissant, l'amorce d'une nouvelle jambe, dans le même sens - baissier -, que celui du trend primaire. La confirmation du refroidissement brutal d'ambiance, vendredi, avec une clôture exactement sur les points bas journaliers et hebdomadaires, a achevé de redéfinir ce cadre, d'autant que les volumes se sont réveillés sur les deux dernières séances de la semaine passée. La moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) s'est alors brutalement infléchie à la baisse.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4770.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 6608S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5000.00 / 5213.00 / 5509.00
Support(s) :
4770.00 / 4691.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Réaction de contestation sous les 5 000 (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Réaction de contestation sous les 5 000 (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat