Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 810.74 +0.51 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Powell apporte un peu d'oxygène

lundi 7 janvier 2019 à 08h33

(BFM Bourse) - L'ambiance, bien que nerveuse dans le fond, se réchauffe momentanément sur les principales classes d'actifs à risque, les opérateurs se montrant quelque peu rassurés par la nouvelle détente commerciale sino-américaine, les chiffres de l'emploi américain pour décembre et le discours de Jerome Powell.

Le Président de la Fed a déclaré, lors d’une conférence à Atlanta, que la Banque centrale resterait "patiente" concernant ses taux d’intérêt. "La politique monétaire n’est pas sur une trajectoire pré-conçue", a ajouté M. Powell, alors que les investisseurs s’inquiètent du rythme des hausses de taux de l’institution et des risques de renchérissement qu’elles font peser sur le coût du crédit pour les ménages et les entreprises aux Etats-Unis, en pleine crainte de ralentissement de l’économie.

L'annonce d'un nouveau round de discussions, en ce début de semaine entre Jeffrey Gerrish, représentant adjoint du commerce des États-Unis et des responsables chinois, a permis aux marchés d'actions de part et d'autre de l'Atlantique de retrouver un peu d'air.

Vendredi, l'indice CAC gagnait 2,72% à 4 737 points.

Au chapitre macroéconomique vendredi, les opérateurs ont pris connaissance d'une batterie d'indicateurs d'activité en Europe sur le marché des services. Les données finales synthétiques, pour l'ensemble de la Zone Euro pour le mois de décembre, ressortent à un niveau conforme aux attentes des analystes, à 51.2. Pour rappel, la barre des 50 points définit, par construction méthodologique, un point mort qui sépare l'expansion de la contraction du secteur considéré. L'indicateur a valeur de baromètre fiable.

Mais le point d'orgue statistique de la semaine était constitué par le rapport NFP sur l'emploi américain selon les données fédérales. Particulièrement déconcertant, en réalité, le rapport s'est éloigné du consensus, en envoyant des signaux contrastés, pour le moins. Si les créations de postes dans le secteur privé hors agricole ont explosé les attentes, à 312 000 contre un consensus à 179 000, le taux de chômage ressort à un niveau particulièrement décevant, en bondissant à 3.9% de la population active, contre 3.7% à la fin du mois de novembre. Enfin, la dynamique de progression des salaires a montré des signaux positifs, en progressant de 0.4% en rythme mensuel, contre +0,3% attendu.

Côté valeurs, sans surprise, les actions des équipementiers automobiles n'ont pas fait démentir leur effet Bêta actuel, à l'image de Faurecia (6,37% à 32,25 euros), Plastic Omnium (+5,26% à 20,22 euros), ou encore Valeo (+4,19% à 24,64 euros).

Le secteur bancaire a également amplifié les variations du CAC, à l'image de Crédit Agricole (+5,18% à 9,764 euros), BNP-Paribas (+4,85% à 40,74 euros), Société Générale (+3,39% à 28,37 euros), ou Natixis (+4,39% à 4,258 euros).

Nicox a flambé: +17,31% à 6,37 euros, dans de puissants volumes d'échanges. Son partenaire Bausch + Lomb a obtenu le feu vert au lancement de Vyzulta au Canada, ouvrant au médicament conçu par Nicox un deuxième marché après les USA.

Puissant décalage à la hausse également pour Onxeo (+9,50% à 0,9975 euro), la société de biotechnologies prévoit de démarrer "dans les prochaines semaines" un nouvel essai clinique sur son anticancéreux AsiDNA.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont fortement rebondi vendredi, sur des espoirs d'avancées dans le dossier commercial sino-américain. Le Dow Jones a gagné 3,29% à 23 433 points et le Nasdaq Composite, indice à forte coloration technologique, 4,26% à 6 738 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 3,43% à 2 531 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1390$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 47.50$.

Sur le plan macroéconomique ce lundi, à suivre pour la Zone Euro l'indice Sentix de confiance des investisseurs à 10h30 et les ventes au détail à 11h00, et pour les Etats-Unis, les commandes à l'industrie et l'indicateur d'activité ISM non manufacturier (ISM) à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Une légitime jambe de rattrapage haussier est en cours de construction sur un marché qui, dans le fond, reste particulièrement nerveux et versatile. Il convient donc d'attirer l'attention sur le manque de durabilité potentiel de ce rattrapage, et ce même si les volumes sont au rendez-vous. Sans surprise, il faut anticiper un rattrapage plus important en ampleur, sur un certain nombre de valeur ayant le plus été pénalisées ces dernières semaines: (para)pétrolières, équipementiers automobiles en particulier. La marge haussière dégagée sur le CAC existe jusque sur un recouvrement complet du gap baissier du 14 décembre, dont la borne basse haute vaut 4 890 points.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 4473.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale 0039S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
4890.00 / 5000.00 / 5081.00
Support(s) :
4473.00 / 4342.00 / 4293.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Powell apporte un peu d'oxygène (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Powell apporte un peu d'oxygène (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+286.60 % vs -3.23 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat