Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 022.38 +3.36 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Nous sommes entré dans une nouvelle phase de marché, délicate car très technique

mercredi 20 mai 2020 à 08h33

(BFM Bourse) - Comme nous l'envisagions, la très forte progression de l'indice (+5,16% lundi) n'aura pas été suivie d'une extension, et les cours se sont infléchis à la baisse mardi (-0,89% à 4 458 points), à l'issue d'une séance très nerveuse, marquée par des volumes nourris. L'espoir de voir sur le marché, avec un délai historiquement court en la matière, un vaccin contre le Covid-19 n'est pas douché, mais un principe de réalité s'impose aux salles des marchés: la pandémie est loin d'être derrière nous. Et les catalyseurs haussiers du début de la semaine ne constituent pas des solutions miracles:

La conception du vaccin n'est pas un chemin droit, sans embûche, et les probabilités de le voir arriver avant la fin de l'année restent faibles. Par ailleurs, le pas d'Angela Merkel en direction de son homologue français Emmanuel Macron, sur le soutien de création d'un Fonds de relance ambitieux, qui ouvre la voie à une mutualisation des dettes sur le Continent, n'est qu'une première pierre posée sur un long chemin. Bref ces deux chemins de grande randonnée, de difficulté majeure, ne seront pas un parcours de santé.

"Sur le plan de la pandémie, l’euphorie constatée lundi sur les marchés financiers, suite à la publication de résultats encourageants du vaccin à l’étude de Moderna s’essouffle, car il semblerait que ceux-ci manquent de détails. Selon certains experts, les résultats ne permettent pas de confirmer l’efficacité de la molécule alors que seulement 8 personnes ont montré des signes positifs quand l’échantillon en comptait 45", complète Vincent Boy, analyste de marché chez IG France.

Au chapitre statistique, les opérateurs ont pris connaissance mardi de l'indice ZEW allemand (indice de confiance dans l'économie), étonnamment largement au-delà des attentes à 51.0 points. Le Zentrum fur Europaische Wirtschaftsforschung, par l'intermédiaire de son Président, le professeur Achim Wambach, a commenté: «L'optimisme grandit et il y aura une reprise économique à partir de l'été. Cela se reflète également dans l'amélioration significative des attentes pour les différents secteurs. Selon les experts des marchés financiers interrogés, la croissance économique devrait à nouveau s'accélérer au quatrième trimestre 2020. Cependant, le processus de rattrapage prendra du temps. Ce n'est qu'en 2022 que la production économique reviendra au niveau de 2019. »

Côté valeurs, le secteur automobile a souffert une nouvelle fois en Bourse hier, à l'image de ses principaux représentants sur la cote parisienne, Renault (-10,85% à 16,936 euros), Peugeot (-5,62% à 11,58 euros), Valeo (-4,71% à 18,50 euros), ou Faurecia (-2,32% à 32,00 euros).

Solocal (-11,24% à 0,1271 euro) s'enfonce davantage, après avoir engagé des discussions avec ses banques et les pouvoirs publics en vue d'obtenir un prêt garanti par l'État. Le groupe, qui avait déjà suspendu mi-mars dernier le paiement de son coupon obligataire prévu le 15 juin, abaisse également ses perspectives annuelles.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont perdu du terrain mardi, à l'image du Dow Jones (-1,59% à 24 206 points) ou du Nasdaq Composite (-0,54% à 9 185 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,05% à 2 922 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.0940$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 31,95$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité l'indice des prix à la consommation en Zone Euro à 11h00, les stocks de pétrole outre Atlantique à 16h30, les les Minutes de la Fed à 20h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare parisien a dépassé les 5% de hausse lundi, avec une mobilisation du camp acheteur tout au long de la séance. Pour autant, aucun signal positif durable n'est à signaler. Cette mobilisation n'a pas signifié fédération. Les volumes sont restés finalement discrets et les secteurs ne se sont pas rassemblés d'une seule voix.

La séance de mardi l'a parfaitement confirmé, avec une inflexion baissière précoce, dans des volumes nourris.

L'indice hexagonal a réintégré avec franchise, une zone de travail entre 4 357 points, qui regagne ses galons de support, et les 4 600 qui eux, restent une résistance sérieuse. Au sein de cette figure va continuer de se tracer une figure chartiste symétrique peu avenante.

Avis négatif proposé au sein de cette figure. Les prochains niveaux baissiers sont lisibles: 4335, 4120 et 3 632.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4600.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
4600.00 / 5000.00 / 5081.00
Support(s) :
4335.00 / 4117.00 / 3632.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Nous sommes entré dans une nouvelle phase de marché, délicate car très technique (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Nous sommes entré dans une nouvelle phase de marché, délicate car très technique (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+308.20 % vs +1.03 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat