Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Les inquiétudes économiques persistent à la bourse de paris
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 127.70 +0.20 % Temps réel Euronext Paris
5 133.68Ouverture : 5 143.48+ Haut : 5 094.36+ Bas :
-0.12 %Perf Ouverture : 5 117.66Clôture veille : 2 795 090 KVolume :

CAC 40 : Les inquiétudes économiques persistent à la bourse de paris

(Tradingsat.com) - Les inquiétudes sur les perspectives économiques, renforcées mercredi soir suite à la réunion monétaire de la Fed ont continué de peser sur les marchés financiers. La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0.65% à 3710 points. Ailleurs en Europe même son de cloche. A Londres le Footsie 100 a reculé de 0.09% et à Francfort le Dax 30 a terminé en baisse de 0.38%.

Hier matin, les opérateurs ont pris connaissance des indices PMI qui ont confirmé un ralentissement économique dans la zone euro.

L'indice PMI "flash" des services, calculé sur la base des réponses d'environ 2.000 entreprises, a reculé à 53,6 contre 55,9 en août, revenant à son plus bas niveau depuis février. L'indice PMI composite, qui regroupe services et industrie et est souvent utilisé pour prédire l'évolution de la croissance globale, est tombé à 53,8 contre 56,2 le mois dernier, nettement en dessous des estimations, qui le donnaient à 55,7. L'indice PMI des nouvelles commandes dans l'industrie a reculé en septembre au plus bas depuis un an, tombant de 55,3 à 52,8.

De son côté, le département américain au travail a recensé 465.000 inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis pour la semaine close le 18 septembre, soit une hausse inattendue de 12.000 par rapport à la semaine précédente (chiffre révisé de 450.000 à 453.000). Cette mauvaise nouvelle n'a fait qu'accentuer les inquiétudes sur la reprise de l'économie américaine.

Du côté des valeurs, le secteur bancaire a été particulièrement malmené à l'image de Natixis (-3.40%), BNP Paribas (-2.50%), Crédit Agricole (-1.85%) et Société Générale (-1.71%). La nouvelle taxe appliquée aux banques abondera le budget de l'Etat à hauteur de 504 millions d'euros en 2011, a indiqué Christine Lagarde, ministre de l'Economie et des Finances dans un entretien aux Echos. Ce montant sera porté à 555 millions d'euros en 2012, et à 810 millions d'euros dès 2013.

La taxe, mise en place pour « inciter les établissements financiers à contrôler leur prise de risque », sera assise sur les actifs risqués, a détaillé la ministre. « Elle gonflera à mesure que s'accroissent les exigences en fonds propres prévus par le Comité de Bâle. Elle frappera les banques françaises, au titre de leur activité internationale, mais aussi les banques étrangères, au titre de leur activité française. Le principe est clair : plus une banque prendra de risques, plus elle sera taxée », a-t-elle ajouté.

Peugeot a abandonné 0.02% malgré Standard & Poor's. L'agence de notation a relevé jeudi la perspective du constructeur de 'négative' à 'stable', S&P anticipant une amélioration de la performance opérationnelle du groupe en 2010 par rapport à 2009. S&P maintient sa note de long terme 'BB+'.

Hors CAC 40, CGG Veritas a reculé de 3.90% après une dégradation de JP Morgan. La banque d'affaires américaine a revu son conseil de "Surpondérer" à "Neutre" sur le groupe de services pétroliers.

Quelques valeurs ont cependant tiré leur épingle du jeu. C'est le cas de Renault (+1.3%), Carrefour (+1.18%), Valeo (+0,6%) ou encore Iliad (+0.68%).

Outre-Atlantique, la Bourse américaine a terminé dans le rouge. Le Dow Jones 30 a reculé de 0.72% à 106662 points, le Nasdaq Composite a abandonné 0.32% à 2327 points et l'indice phare de Wall Street, le S&P500, a clôturé à 1125 points en baisse de 0.83%.

Ce matin, le contrat à terme sur le CAC 40, pour le mois d'octobre, recule actuellement de 0.50% à 3690 points. Cette orientation laisse présager une poursuite du repli de l'indice parisien dès l'ouverture.

Sur le front du pétrole, le baril de WTI abandonne actuellement 29 cents à 74.86 dollars. Sur le marché des changes, l'euro s'échange actuellement contre 1.3330 dollar après un plus haut touché avant hier aux alentours des 1.3439$.

D'un point de vue graphique, le CAC 40 a cassé la borne basse de son range (3730-3800 points). Ce mouvement a entraîné une baisse plus importante en direction des 3700 points et des 3680 points. La dynamique baissière devrait se poursuivre en direction des 3610 tant que les 3730/3750 points ne sont pas dépassés. Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir en direction des 3610 points. Seul un franchissement de la zone 3730/3750 points raviverait la tension à l'achat.

Ce dernier jour de la semaine sera encore chargé sur le plan des publications macroéconomiques avec à 10h30 l'indice IFO allemand suivi à 14h30 par les commandes de biens durables aux Etats-Unis et par les ventes de logements neufs à 16h00.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les inquiétudes économiques persistent à la bourse de paris (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les inquiétudes économiques persistent à la bourse de paris (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI