Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 970.48 +1.01 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les gérants ont besoin de concret sur les fronts commerciaux et monétaires

jeudi 28 février 2019 à 08h30

(BFM Bourse) - En l'absence de nouvelles avancées concrètes sur le front commercial sino-américain, la phase de consolidation, sur des niveaux de cours fermes, devrait se poursuivre, sans risque majeur d'engagement dans une correction marquée. Le CAC 40 a perdu 0,26% à 5 225 points mercredi.

Sur les plans macroéconomique et politique, la journée n'a pas apporté pas de réelle rupture et les investisseurs commencent à s'impatienter du manque d'avancées concrètes sur le front commercial. Pendant ce temps-là, le président américain rencontrait, en grande pompe et en toute décontraction, l'un des pires dictateurs de la planète, tandis qu'un nouvelle audition de Jerome Powell devant les parlementaires va une nouvelle fois retenir l'attention outre-Atlantique.

Cette seconde partie de l'audition du patron de la Fed (Federal Reserve) n'aura pas apporté d'éléments tranchants supplémentaires. Jerome Powell, auditionné levant la Commission bancaire du Sénat américain, a averti que l'inflation aux États-Unis allait ralentir quelque temps et signalé à nouveau que la Fed surveillait de près "les problèmes non résolus" comme le Brexit et les négociations commerciales avec la Chine. "Jay" Powell a également confirmé que "la croissance de l'économie américaine devrait rester solide cette année malgré la montée des risques et des indicateurs conjoncturels moins soutenus récemment, ajoutant que la Fed resterait "patiente" concernant de futures hausses de taux.

Au chapitre macroéconomique, assez peu de choses à se mettre sous la dent mercredi. Les données de décembre de la balance commerciale des biens aux Etats-Unis, comme les données finales des stocks des grossistes, publiées avec beaucoup de retard en raison du shutdown, ont manqué le consensus.

Côté valeurs, Air France (-11,74% à 11,235 euros) a décroché, sur fond de lutte d'influence entre les Etats français et néerlandais. Le "raid" boursier opéré par les Pays-Bas, avec une montée à hauteur de 14% du tour de table, a provoqué de la crispation du côté du gouvernement français. Ni le Président E. Macron, ni Bercy n'ont été informé en amont de la démarche.

Le secteur bancaire était clairement plébiscité mercredi, à l'image de ses trois représentants au sein du CAC 40: BNP-Paribas (+2,42% à 44,20 euros), Crédit Agricole (+2,68% à 11,10 euros), et Société Générale (+3,09% à 26,56 euros).

Microwave Vision a bondi de 11,11% à 11 euros, après l'annonce d'un contrat record.

Biomérieux a gagné 6,51% à 73,60 euros, après la publication de comptes annuels solides accompagnés de perspectives ambitieuses pour 2019.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé sur une note de faiblesse toute relative, les gérants restant préoccupés par l'issue encore incertaine des négociations commerciales sino-américaines. Le Dow Jones a perdu 0,28% à 25 985 points et le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, 0,05% à 2 792 points. Le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique a pour sa part symboliquement clôturé dans le vert mercredi (+0,07% à 7 554 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1370$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 56.80$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre une batterie d'indicateurs français à 08h45 (indice des prix à la consommation, PIB, dépenses des consommateurs). A suivre pour les Etats-Unis cette après-midi les suppressions de postes (Challenger) à 13h30, les données avancées du PIB à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, et l'indice PMI de Chicago à 15h45.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'engagement dans une légitime phase de respiration des cours est l'option privilégiée. Les marges sont importantes, sans remise en cause du biais haussier de court terme, jusque sur la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé). Les signes d'essoufflement observés sont certes très discrets, mais réels. Il s'agit d'une stagnation des volumes de transactions, et d'une difficulté de plus en plus grande à inscrire de nouveaux points hauts.

Avis neutre réitéré à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5445.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5205.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8306S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5445.00 / 5560.00 / 5665.00
Support(s) :
5205.00 / 5081.00 / 4730.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les gérants ont besoin de concret sur les fronts commerciaux et monétaires (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les gérants ont besoin de concret sur les fronts commerciaux et monétaires (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.70 % vs -0.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat