Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 581.64 +1.14 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le spectre d'une contestation électorale ressurgit

mercredi 4 novembre 2020 à 08h33

(BFM Bourse) - Alors qu'il s'était progressivement éloigné au point de disparaitre des radars, le spectre d'une élection présidentielle américaine contestée ressurgit, au grand dam des marchés. L'élection promise à Joe Biden est en effet loin d'être acquise. Les résultats, encore en cours de dépouillement sont très serrés à l'heure où nous écrivons ces lignes, notamment en raison de la victoire de Trump en Floride, dans l'Iowa, l'Ohia et le Texas, quatre Etats pivots (Swing States), qui entre eux, cumulent pas moins de 91 grands électeurs...

En attendant le résultat définitif de l'élection, une période de flottement s'ouvre, avec de probables contestations. Ce qui ne sera naturellement pas du goût des marchés. Marchés qui, de part et d'autre de l'Atlantique mardi, étaient fort bien orientés en pariant sur une "vague bleue" (à la fois une victoire de Joe Biden et la prise de contrôle du Congrès par les Démocrates) qui permettrait la mise en œuvre relativement rapide d'un plan très ambitieux d'investissements publics.

John Plassard (Mirabaud) s'avance: "À l’heure où j’écris ces lignes, il y a de très fortes probabilités que Donald Trump gagne les élections présidentielles américaines et reste donc en place à la Maison Blanche. Si la Chambre des représentants reste démocrate, le Sénat pourrait aussi rester républicain. Si tel devait être le cas, nous pourrions assister, en tout cas sur le court terme, à des mouvements sociaux très importants et à une forte volatilité sur les marchés."

Le CAC 40 en particulier a gagné 2,44% à 4 805 points, porté par Axa (+3,89% à 14,914 euros), Crédit Agricole (+4,35% à 7,286 euros), Airbus (+5,06% à 66,28 euros), Société Générale (+5,44% à 12,784 euros, Safran (+5,90% à 96,94 euros), BNP-Paribas (+6,12% à 33,03 euros), et Renault (+6,77% à 22,96 euros).

Au chapitre statistique, seules les commandes industrielles aux États-Unis pour le mois de septembre, en hausse 1.1% d'un mois sur l'autre, sans écart significatif au consensus.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont pris de la hauteur mardi, jour d'élection. Le Dow Jones a gagné 2,06% à 27 480 points, et le Nasdaq Composite 1,85% à 11 160 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a progressé de 1,78% à 3 369 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1640$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 38.10$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité une batterie d'indicateurs d'activité PMI dans les services. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront connues à 10h00 et pour les Etats-Unis à 15h45 (données ISM). A suivre également l'indice des prix à la production en Zone Euro à 11h00, et outre Atlantique, l'enquête du cabinet ADP sur l'emploi à 14h15, la balance commerciale à 14h30, ainsi que les stocks de pétrole à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La mobilisation à la vente, traduite graphiquement mardi 27 octobre par une bougie au corps rouge allongé quasiment sans ombre, techniquement par une accélération des volumes, et psychologiquement par un ciblage sectorielle sélectif, est désormais dans sa pleine expression, après une dégradation insidieuse tout au long du mois d'octobre. Cette expression n'est pas terminée. Nous avons subi par la suite une rupture, sur gap préservé des 4 700 points, avec le concours des volumes de transactions, Enfin, le gap haussier du 26 mai a été comblé, avant une courte réaction de contestation (vendredi). L'indice phare parisien retrouve donc une bande de travail inédite depuis la fin du mois de mai, entre 4 370 et 4 700 points. Scénario confirmée probablement dès l'ouverture ce mercredi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5000.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 9K33S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00 / 5330.00
Support(s) :
4512.00 / 4368.00 / 4150.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le spectre d'une contestation électorale ressurgit (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le spectre d'une contestation électorale ressurgit (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.20 % vs +12.28 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat