Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 153.19 +1.79 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le marché avance à tâtons, dans le brouillard

vendredi 18 janvier 2019 à 08h30

(BFM Bourse) - Sous la pression de dossiers épineux à l'issue encore incertaine (guerre commercial sino-américaine, shutdown, Brexit), l'indice CAC 40 a perdu 0,34% à 7 974 points jeudi, dans un marché bien peu inspiré et inspirant.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He, également négociateur en chef sur les différends commerciaux avec les États-Unis, se rendra à Washington fin janvier, selon une annonce jeudi matin du ministère chinois du Commerce. Si Pékin tente visiblement de faire un pas vers Washington, de l'autre côté de l'Atlantique, un groupe bipartisan de parlementaires américains a décidé de présenter mercredi un texte visant à interdire la vente de composants électroniques de fabrication américaine à Huawei, ZTE et aux autres groupes de télécommunications chinois qui ne respectent pas les lois et sanctions américaines. La justice américaine a ouvert une enquête pénale sur des soupçons de vols de technologies par le groupe chinois des télécommunications Huawei, ce qui pourrait compliquer encore un peu plus les relations diplomatiques entre les deux plus grandes puissances économiques mondiales.

Le shutdown aux Etats-Unis, à savoir la paralysie d'une partie des services publics fédéraux en raison de l'absence d'accord au Congrès sur le budget 2019, a désormais largement battu l'ancien record de longévité de 21 jours (1995, sous la présidence de B. Clinton). Les conséquences directes sur la croissance américaine commencent à être évoquées. Le principal point d'achoppement réside toujours dans la construction, dont le coût est délirant, d'un mur à la frontière avec le Mexique. Il s'agit d'une promesse phare de la campagne de Donald Trump, qui refuse de céder sur le sujet. Une situation qui pousse la Maison Blanche à ne pas représenter les Etats-Unis au sommet économique de Davos.

Pour rappel, concernant le vote parlementaire sur le Brexit: avec 432 voix contre, et 202 voix pour ces conditions de sortie, le rejet est massif. Pis, un tiers des élus de droite ont voté contre, fragilisant un peu plus la position de la "Prime Minister", qui en a pris acte. Alors que le Royaume-Uni est sensé sortir de l'Union Européenne dans 71 jours, la crainte d'une sortie sans accord (et donc sans accord net sur la frontière avec l'Irlande du Nord) prend corps. T. May a jusqu'à lundi pour proposer une nouvelle mouture du deal. Une partie des gérants n'exclue pas le scénario d'un nouveau referendum... De là à dire que les investisseurs les plus contrariants jouent le scénario d'une sortie douce, voire d'un maintien (coup de théâtre) du R.U. dans l'U.E... En tous cas, les analystes de Nomura conseillent désormais de jouer à la hausse le Sterling face à l'Euro...

Au chapitre macroéconomique, les salles des marchés ont pris connaissance hier des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis, pour la semaine du 07 au 13 janvier. Elles sont ressorties en baisse à 213 000 unités, battant la cible (219 000). Cible battue également, largement cette fois-ci, par l'indice manufacturier de la Fed de Philadelphie (indice Philly Fed), qui est ressorti ce mois-ci à 17.0, contre 9.4 le mois précédent et 9.7 attendu. La droite de régression linéaire que nous traçons sur l'historique de l'indice reste néanmoins baissière, depuis janvier 2017. L'indice-baromètre dépassait allègrement les 40 points au début de l'année 2017, à titre de comparaison.

Côté valeurs, les bancaires ont souffert, jeudi, au lendemain de leur forte hausse après la décision du Comité de Bâle de finalement leur imposer de nouvelles règles d'exigences en fonds propres, moins contraignantes et coûteuses que prévu. Crédit Agricole a perdu 0,80% à 10,154 euros, BNP-Paribas 3,85% à 41,42 euros, et Natixis 0,80% à 4,442 euros. Société Générale (-5,66% à 28,50 euros) a terminé lanterne rouge du CAC 40, pénalisé par l'annonce d'une charge exceptionnelle de 240 millions d'euros au quatrième trimestre et d'une baisse de 10% des revenus de ses activités de marché en 2018.

L'avertissement du Taïwanais TSMC a pesé sur le secteur des semi-conducteurs: STMicroelectronics a perdu 1,83% à 12,32 euros, et Soitec 0,93% à 58,85 euros.

Cybergun a bondi de 17,31% à 0,61 euro. Le groupe a annoncé la signature d’un contrat de conseil avec "un grand manufacturier d’armes", non divulgué pour le moment, dans le cadre d'un appel d’offres "qui devrait être publié dans les semaines à venir" en vue du remplacement de l'ensemble des armes de poing actuellement en dotation dans l'armée française.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont progressé jeudi, à l'image du Dow Jones (+0,67% à 24 370 points), ou du Nasdaq Composite (+0,71% à 7 084 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,76% à 2 635 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1395$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 52.70$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre les ventes au détail au Royaume-Uni à 10h30, et pour les Etats-Unis, la production industrielle à 15h15, le sentiment du consommateur (Université du Michigan), données préliminaires à 16h00, et les prévisions de l'inflation (Université du Michigan), données préliminaires, à 16h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare tricolore est en phase de transition latérale, non sans volatilité, sous le gap baissier du 14 décembre, non contesté depuis.

On gardera à l'esprit que la tendance de fond (à savoir la tendance initiale) reste encore fermement baissière, et qu'aucune figure de retournement durable n'est formellement identifiée. C'est le sens de cette tendance initiale qui doit rester le fondement de notre raisonnement sur l'indice.

Dans l'immédiat, une poursuite de cette transition en flag est l'option privilégiée par nos analyses.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4555.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale P654S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5000.00 / 5081.00 / 5205.00
Support(s) :
4555.00 / 4473.00 / 4342.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le marché avance à tâtons, dans le brouillard (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le marché avance à tâtons, dans le brouillard (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+284.40 % vs +3.66 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat