Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 346.14 +4.61 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Le CAC à l'épreuve d'une épidémie aux frontières du pays

mercredi 26 février 2020 à 08h34

(BFM Bourse) - Après un violent reflux lundi (près de 4%) et un fléchissement mardi après une tentative avortée en matinée de rééquilibrage (près de 2%), le bilan hebdomadaire provisoire du CAC 40 (-5,81%) est peu reluisant: il traduit la prise de conscience de la part des opérateurs, sans panique, des conséquences potentielles de l'épidémie de coronavirus Covid 19 alors même que les cas se sont multipliés en Italie.

Le marché parisien semble également avoir négativement réagi aux propos de François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France ayant jugé qu'il n'y avait "actuellement pas besoin de prendre de nouvelles mesures de politique monétaire pour faire face aux conséquences de l'épidémie de coronavirus". L'épidémie aura des "conséquences négatives mais provisoires" sur l'économie, a-t-il ajouté à l'occasion d'une conférence sur la finance durable.

Donald Trump a d'ailleurs pris soin d'affirmer, à la suite d'une conversation téléphonique avec son homologue Xi Jinping, que la Chine travaillait d'arrache-pied et qu'il lui apparaissant que la situation sur place revenait sous contrôle. Certes, le Washington Post affirme aussi que le président des Etats-Unis a enjoint son propre gouvernement de ne surtout rien dire ou faire vis-à-vis du coronavirus qui soit susceptible d'ajouter à l'angoisse des marchés.

Au chapitre statistique mardi, aucune surprise, bonne ou mauvaise concernant l'indice S&P Case Schiller des prix de l'immobilier américain dans une vingtaine d'agglomérations représentatives (+2.9%), très légèrement au-dessus d'une cible (le consensus) à +2,8%. Concernant l'indice de la Fed de Richmond, indicateur avancé manufacturier, il a fondu en territoire négatif ce mois-ci, alors qu'il était attendu seulement en forte baisse de 20 à 10. Enfin, le très suivi indice de confiance des consommateurs au sens du Conference Board a clairement manqué les attentes, en restant toutefois à des niveaux de relative fermeté (130.7).

Pour rappel lundi, la progression surprise de l'indice IFO du climat des affaires en Allemagne (96.1) a été complètement occultée, l'actualité récente rendant déjà obsolète les conclusions de l'enquête.

Côté valeurs, le secteur para-pétrolier était tout particulièrement touché mardi, sur fond de craintes d'un ralentissement de l'économie mondiale, avec naturellement des conséquences sur la demande d'or noir. TechnipFMC a perdu 4,05% à 14,435 euros, Vallourec 6,31% à 1,9140 euro, et CGG 8,84% à 2,434 euros.

EDF (-0,71% à 13,205 euros) a fait de la résistance en passant une bonne partie de cette séance compliquée dans le vert. Goldman Sachs voit la réforme de la régulation du parc nucléaire lancé fin janvier par le gouvernement français d'un bon œil et rehausse son avis et son objectif sur EDF, "qui devrait poursuivre son reclassement" selon le broker.

Arkema (+6,44% à 89,90 euros) est parvenu à tirer son épingle du jeu. La société aurait lancé une revue stratégique en vue d'éventuelles cessions d'actifs. Plus d'informations ici.

Lysogène (+43,43% à 3,60 euros) a flambé dans des volumes ahurissants. L'agence américaine du médicament a accordé la désignation "fast track" à la thérapie développée par la biotech' française pour soigner le syndrome de Sanfilippo, une maladie génétique dévastatrice. Davantage de précisions sur cette procédure accélérée ici.

De l'autre côté de l'Atlantique, poursuite du mouvement de reflux mardi, dans une volatilité importante, sur l'ensemble des indices phare de la cote américaine. Le Dow Jones a perdu mardi 3,15% à 27 081 points, et le Nasdaq Composite 2,77% à 8 965 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 3,03% à 3 128 points. Des volumes puissants (et en hausse notable) sont à signaler sur ces trois indices.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.0800$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 52.20$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité outre Atlantique, les ventes de logements neufs à 16h00, ainsi que les stocks de pétrole à 16h30. Aucun chiffre statistique d'importance moyenne ou majeure pour la Zone Euro ne figure à l'agenda ce jour.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le cadre technique à court terme est métamorphosé: le très ample gap baissier tracé lundi laisse un fossé sous les 6 000 points. Les investisseurs sont moins inconditionnellement acheteurs, et prennent en compte les conséquences potentiellement lourdes de l'épidémie sur l'économie mondiale. Ils n'en perdent pas moins, pour autant, leur capacité de résilience. Une période de forte volatilité s'ouvre ainsi.

A ce stade, pas de mouvement de panique boursière à signaler (encore moins de krach), et les pertes sont à relativiser à l'aune des gains initiaux, de très grande ampleur. A moyen terme, aucun retournement baissier durable n'est relever. L'avis pourra être modulé en fonction de la structure de la bougie hebdomadaire vendredi soir, sur laquelle une ombre basse significative n'est pas à exclure.

Avis neutre à l'échelle de la séance à venir, sur laquelle un début de rééquilibrage des forces en présence est possible.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5612.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 0553S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6000.00 / 6100.00
Support(s) :
5612.00 / 5393.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Le CAC à l'épreuve d'une épidémie aux frontières du pays (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Le CAC à l'épreuve d'une épidémie aux frontières du pays (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+309.50 % vs -12.57 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat