Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 056.23 +1.73 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La phase de respiration des cours s'installe

jeudi 28 mars 2019 à 08h32

(BFM Bourse) - Avec les propos encore plus accommodants que prévu de Mario Draghi, et l'imbroglio autour des conditions de sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne, le marché français a renoué avec les pertes mercredi, en achevant la séance en territoire rouge (-0,12% à 5 301 points).

Mario Draghi, Président de la Banque Centrale Européenne pour quelques semaines encore, a déclaré mercredi être prêt à repousser encore un peu plus l'amorce d'une hausse des taux. A l'issue de la dernière réunion du Conseil des Gouverneurs pour rappel, la BCE avait laissé ses taux directeurs inchangés, à un niveau historiquement bas. Elle a agi, comme prévu, sur le levier des prêts à long terme au service bancaire. Et surtout, elle a apporté des garanties sur une pause marquée dans le processus de remontée du loyer de l'Euro.

Concernant le Brexit, les députés britanniques devaient voter dans la soirée sur les différentes formes que pourrait prendre la sortie de l'UE du Royaume-Uni, afin de dégager une alternative au traité de retrait négocié par la Première ministre Theresa May avec Bruxelles et qu'ils ont rejeté deux fois. La proposition qui a recueilli une majorité de voix est celle d'un nouveau referendum, dans le but de valider une sortie avec accord. Teresa May a accepté de démissionner même en cas d'accord.

Au chapitre statistique, très peu de choses à se mettre sous la dent mercredi. Les opérateurs se sont concentrés sur la balance commerciale américaine, toujours très surveillée, encore plus dans le cadre de l'interminable guerre commerciale sino-américaine. Ils ont pris connaissance d'une contraction bien plus importante du déficit commercial américain pour le mois de février, à -51.1 Milliards de $, contre une cible (consensus) à -57.2 Milliards de $. Un résultat qui est principalement le fruit d'une contraction des importations, la hausse des exportations restant très limitée.

Côté valeurs, le secteur des semi-conducteurs, qui compte il est vrai peu de représentant sur la cote tricolore, était particulièrement affecté mercredi, avec le 2ème avertissement (warning) en deux mois d'Infineon. STMicroelectronics a perdu 6,62% à 13,195 euros et Soitec 2,67% à 71,00 euros.

Le secteur du conseil a également souffert, à l'image d'Atos (-2,41% à 84,30 euros), Cap Gemini (-2,19% à 102,70 euros), ou Dassault Systèmes (-2,94% à 128,55 euros).

Les banques ont en revanche été soutenues avec les propos de Mario Draghi, en conférence à Francfort. Le président de la BCE a déclaré que l'institution pourrait remédier "si nécessaire" aux effets néfastes des taux d'intérêts négatifs, permettant au secteur de souffler un peu, dans un contexte d'assouplissement monétaire mécaniquement peu favorable au secteur. BNP-Paribas a gagné 2,17% à 42,325 euros, Société Générale 1,94% à 25,97 euros, Natixis 3,49% à 4,751 euros, et Crédit Agricole 3,56% à 10,866 euros.

Genfit (-8,95% à 19,94 euros) a annoncé avoir réussi son IPO sur le Nasdaq.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la journée dans le rouge, à l'image du Dow Jones (-0,13% à 25 625 points) ou du Nasdaq Composite (-0,63% à 7 643 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,46% à 2 805 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1260$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 59.20$.

Sur le plan macroéconomique ce jeudi, à suivre ce jeudi la masse monétaire M3 et le volume des emprunts privés en Zone Euro à 10h00, et pour les Etats-Unis: les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 13h30, les données finales du Produit Intérieur Brut à 13h30, et les ventes de logements en cours à 15h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare tricolore poursuit la formation d'une phase de consolidation entre les 5 200 points d'une part et les 5 450 points d'autre part, phase indispensable à une accumulation d'énergie, à ce stade de l'avancée des cours. Le mouvement peut être secondaire, à savoir qu'il peut s'inscrire dans une certaine durée, sans pour autant remettre en cause le biais haussier de fond. Avis neutre à l'échelle de la séance de ce jeudi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5445.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5205.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8306S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5445.00 / 5560.00 / 5665.00
Support(s) :
5205.00 / 5081.00 / 4730.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La phase de respiration des cours s'installe (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La phase de respiration des cours s'installe (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.20 % vs +1.71 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat