Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 455.81 -1.74 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La mécanique haussière manifeste des premiers signes d'usure

lundi 13 septembre 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 a poursuivi la digestion aisée du dernier Conseil des Gouverneurs de la BCE, qui a acté la programmation d'un début de réduction de son programme de rachat d'actifs. Mais si l'institution va un peu diminuer les montants affectés au PEPP, le volet mis en place en urgence l'an dernier face à la pandémie ("Pandemic Emergency Purchase Programme"), elle continuera à apporter davantage de liquidités en achetant plus de titres qu'elle ne récupère de fonds lorsque les obligations préalablement acquises arrivent à échéance. L’enveloppe totale du PEPP, de 1 850 milliards d’euros "au moins jusqu’à fin mars 2022" laisse encore une vaste marge de soutien. Par ailleurs le volet du programme d’achats d’actifs "classique" (si l'on peut dire s'agissant d'un outil qu'il était impensable d'imaginer la BCE s'emparer avant le mandat de Mario Draghi) demeure inchangé.

"A ce stade, la position de la BCE est logique et mesurée : un recalibrage pour faire face à une demande qui n’a plus besoin d’être autant stimulée et un message constructif sur l’économie", analyse Thibault Prebay, Responsable Gestion Obligataire chez Financière Arbevel.

Mais la fin de séance vendredi a été marquée par la résurgence de craintes inflationnistes, par une progression plus forte qu'attendue des prix à la production (+0,7% en août contre une cible à +0,6%). Les valeurs de croissance à Wall Street ont dans ce sillage subi quelques prises de profits.

Côté valeurs, le géant LVMH a réussi à préserver une avance de 0,8% à 663,50 euros (contre près de 2% en matinée), après le relèvement du conseil de HSBC (les autres avis notables des analystes ce vendredi sont à retrouver ici). Hermès a gagné près de 1%, tandis que Kering se contentait d'un gain symbolique, dans un contexte où le luxe se remet plus ou moins des frayeurs provoquées dernièrement par la crainte d'un durcissement réglementaire en Chine à l'égard de la consommation de biens ostentatoires. Toujours parmi l'échantillon vedette, Atos qui va sans surprise aucune en être exclu a finalement rebondi fortement de 5,8%, sa faible capitalisation couplée à un degré important de vente à découvert favorisant les mouvements erratiques.

De l'autre côté de l'Atlantique, la crainte de voir la Fed durcir le ton a provoqué des prises de profits, le Dow Jones perdant vendredi 0,78% à 34 607 points et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, 0,87% à 15 115 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,77% à 4 458 points, pour un bilan hebdomadaire de -1,69%.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1790$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 70.20$.

A suivre à l'agenda statistique ce lundi, à suivre le taux de chômage en Italie à 10h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Depuis la formation de deux gaps baissiers rapprochés (16/08, 19/08), l'entrée dans une phase volatile, beaucoup moins linéaire et moins inconditionnellement acheteuse est actée. A ce stade la divergence nette entre cours et volumes depuis le rebond du 20 août appelle à une certaine prudence pour les séances à venir. Dans l'immédiat, des oscillations nerveuses entre deux bornes (6 590 - 6 950), soit une bande relativement large, sont attendues. Dans l'immédiat, premier signe peu engageant avec l'effacement sans ménagement du reliquat de gap traversant du 1er septembre. Second signe avec le rôle récent de résistance de la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) qui valide une inflexion baissière. Aucune fédération sectorielle à la vente n'est toutefois à relever à ce stade. Avis neutre à l'échelle de la seule séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6764.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6590.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6764.00 / 6944.00 / 7000.00
Support(s) :
6590.00 / 6350.00 / 6250.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La mécanique haussière manifeste des premiers signes d'usure (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La mécanique haussière manifeste des premiers signes d'usure (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +29.87 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat