Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La dynamique de l'Euro pénalise les groupes exportateurs
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 302.17 +0.23 % Temps réel Euronext Paris
5 278.48Ouverture : 5 303.81+ Haut : 5 255.77+ Bas :
+0.45 %Perf Ouverture : 5 289.86Clôture veille : 2 840 720 KVolume :

CAC 40 : La dynamique de l'Euro pénalise les groupes exportateurs

(Tradingsat.com) - La fermeté persistante des cours de l'Euro a raison pour le moment, de l'appétit pour le risque, en particulier sur les actions des groupes fortement dépendant de leurs exportations. Au final lundi, l'indice CAC, qui faisait pourtant preuve d'une certaine résistance, a cédé du terrain en fin de séance, pour clôturer en baisse de 0,73% à 5 093 points, exactement sur la borne haute de ce qui reste du gap du 24 avril.

Au chapitre macroéconomique, publié lundi, l'indice des prix à la consommation n'a pas affiché d'écart par rapport au consensus, à l'échelle de la Zone Euro dans son ensemble. Corrigé des éléments volatils, les prix ont progressé, sur un rythme annualisé, de 1,2%, soit légèrement plus que ne l'envisageaient en moyenne les économistes. Par ailleurs, la Zone Euro a vu son taux de chômage décroitre légèrement, à 9,1% de la population active, alors que les économistes s'attendaient, en moyenne, à une stabilisation à 9,2%.

De l'autre côté de l'Atlantique, les signaux étaient plus contrastés avec en particulier, un indice PMI de Chicago en contraction bien plus significative qu'attendu, à 58,9, et des ventes de logements en cours, en revanche, dans une dynamique très favorable.

Côté valeurs, après une ouverture en hausse dans le sillage de sa publication trimestrielle, Sanofi a finalement basculé dans le rouge pour clôturer en baisse de 1,07% à 80,72 euros. Le groupe pharmaceutique s'est montré légèrement plus confiant pour son exercice 2017 après avoir publié lundi une nouvelle hausse de ses ventes au deuxième trimestre, résistant au déclin dans le diabète grâce aux produits de spécialités, aux vaccins et aux marchés émergents.

Legrand (-4,48% à 58,40 euros) a lourdement chuté, après sa publication trimestrielle. Le spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment a pourtant fait progresser son chiffre d'affaires de +9,1% à 2 671,6 millions d'euros au premier semestre 2017. La progression à périmètre et taux de change constant s'établit à +3,2% et montre des performances contrastées selon les zones géographiques.

L'action Genfit a grimpé lundi de +5,55% à 27,01 euros, signant la plus forte hausse du SBF 120, à la faveur d'un net regain d'intérêt des investisseurs pour certaines valeurs du secteur des biotechnologies plutôt délaissées au cours des dernières semaines. Outre Genfit, Transgene (+6,8%), Onxeo (+5,8%) et dans une moindre mesure DBV Technologies (+1,7%) ont connu une belle séance.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont une nouvelle fois clôturé en ordre dispersé, le Dow Jones parvenant à inscrire un nouveau record (+0,28% à 21 891 points) et le Nasdaq Composite lâchant 0,42% à 6 348 points, plombé par les poids lourds du secteur Internet (GAFA). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, est pour sa part resté quasi stable (-0,07% à 2 470 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1820$. Le baril de WTI, autre baromètre classique de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 50,30$.

Sur le plan macroéconomique ce mardi, à suivre une batterie d'indicateurs PMI pour l'industrie (enquêtes auprès des directeurs d'achats) en Europe. L'indice synthétique pour l'ensemble de la Zone Euro sera publié à 10h00. La première estimation du PIB du deuxième trimestre en Zone Euro sera publiée à 11h00. Pour les Etats-Unis, les principaux rendez-vous sont les suivants: les revenus et dépenses des ménages à 14h30, les données finales de l'indice PMI manufacturier à 15h45, ainsi que les dépenses de construction à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice CAC est venu fondre hier sur la borne haute du reliquat du gap du 24 avril, gap immense au départ, et progressivement réduits sous les assauts répétés des vendeurs. Ce "trou de cotation" est désormais en passe d'être comblé.

Le cadre technique général reste celui d'oscillations de consolidation comprimées dans un canal descendant (représenté en noir). L'avancée de l'indice phare français reste, dans l'immédiat, bridée par la borne haute de ce canal, corridor qui fait pleinement sens sur le plan technique.

On continuera naturellement de mettre sous surveillance accrue la borne haute de ce canal. Son franchissement, sous réserve de confirmation en données de clôture, et d'une accélération des volumes de transaction, validerait le moment venu définitivement le message haussier. Un pullback consécutif à cette extension haussière serait le cas échéant une invitation à renforcer ses positions. Notons que nous n'y sommes pas encore.

Le camp acheteur n'est pas encore assez mobilisé à ce stade pour renverser la table, et réaffirmer de façon agressive son opinion de fond sur le marché. Il faudra de la patience, avant de reprendre position sur les grosses capitalisations de la cote parisienne. Un début de semaine dans le calme est attendu.

Néanmoins, un point d'entrée haussier contrariant est potentiellement proche. Une réaction haussière est est tous cas attendue à l'échelle de la séance à venir.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5081.00 points.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale G649S est adapté.
Le conseil CAC 40
Positif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 5259.00 / 5320.00 / 5442.00
  • Support(s) : 5081.00 / 4980.00 / 4930.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -1 % / 0 % / 3 %
  • Ecart(s) support : -4 % / -6 % / -8 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : La dynamique de l'Euro pénalise les groupes exportateurs (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La dynamique de l'Euro pénalise les groupes exportateurs (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...