Bourse > CAC 40 > CAC 40 : La baisse des taux n'enraye pas la chute des marchés
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 161.08 +0.65 % Temps réel Euronext Paris
5 130.53Ouverture : 5 193.19+ Haut : 5 130.53+ Bas :
+0.60 %Perf Ouverture : 5 127.70Clôture veille : 3 282 490 KVolume :

CAC 40 : La baisse des taux n'enraye pas la chute des marchés

(Tradingsat.com) - Dans le sillage des bourses américaines et asiatiques, le Cac 40 a débuté la séance de jeudi sous le signe de la baisse passant rapidement sous les 3500 points. Accablé par le poids des prévisions de croissance une nouvelle fois revues à la baisse par le ministre des Finances, Christine Lagarde, le Cac 40 a eu du mal à redresser la barre. Une lueur d'espoir s'est esquissée lorsque la banque d'Angleterre a décidé à la surprise générale de baisser ses taux de 4.5 à 3%, ce n'est pas tant la décision qui a pris de court les marchés mais l'ampleur de cet assouplissement permettant ainsi à l'indice d'engager un rebond qui a permis le recouvrement du gap d'ouverture à 3569 points. Mais contrairement au Royaume-Uni, la BCE n'a pas créé la surprise et a, comme attendu, annoncé une réduction d'un demi point du taux de référence de 3.75% à 3.25%. Le marché s'est alors de nouveau morfondu puis a amplifié sa chute dans le sillage des places américaines encore une fois mal orientées à l'ouverture. L'annonce par le FMI d'une probable récession pour l'année 2009 dans les pays développés a fini de plomber l'ambiance déjà au plus mal après la publication de demandes hebdomadaires d'allocation chômage en progression. Dans un contexte particulièrement morose où les signes de ralentissement de l'activité se multiplient, le brut américain est revenu flirter avec les 60$ sur le Nymex à New York. Le Cac 40 a creusé ses pertes en fin de journée pour finalement clôturer proche de ses plus bas à 3387 points en repli important de 6.38%. Cette chute, qui intervient le jour où la BCE annonce une baisse sensible de ses taux, donne un avertissement et laisse entrevoir l'ampleur de la tache qui incombe à tous les acteurs pour tenter de juguler la crise conjoncturelle qui tire inexorablement le marché vers le bas. Sur le plan des titres, aucune valeur du Cac 40 n'a échappé à cette dernière déferlante baissière : ArcelorMittal a particulièrement souffert (-19.12%) ce qui porte à près de 35% son recul sur les deux dernières séances. Le secteur automobile a de nouveau été attaqué, Peugeot a lâché 14.16% et Renault 13.62%. Pour la deuxième journée consécutive, les marchés américains se sont retrouvés plongés dans le rouge encaissant avec beaucoup de difficultés les résultats décevants du groupe technologique Cisco Systems ou encore les mauvais chiffres de ventes des distributeurs pour le mois d'octobre qui sont retombés à des niveaux vieux de trente ans. Le Dow Jones a abandonné en clôture 4.85% et le Nasdaq 4.34%, en seulement deux séances, les indices ont gommé la moitié des gains enregistrés lors de la dernière vague de rebond. Il ne faudra pas compter aujourd'hui sur les marchés asiatiques pour redonner une touche d'optimisme, la bourse de Tokyo s'est encore enfoncée de 3.55% après avoir chuté de près de 6% en cours de séance.

Graphiquement la formation en harami baissier décrite dans notre dernière analyse et apparue sur les séances de mardi et mercredi a donné une sérieuse alerte qui s'est concrétisée ce jeudi par le repli en une seule journée jusque sur les moyennes mobiles courtes qui se croisent vers 3385 points. Une réaction sur ce seuil n'est pour le moment pas l'hypothèse privilégiée, l'indice devrait encore glisser jusque sur le support des 3320 points qui constitue désormais le dernier garde-fou avant que la situation ne se dégrade davantage. En effet sans réaction sur les 3320 points, le gap laissé ouvert à 3176 points risquerait de faire un appel d'air à la baisse, ce qui placerait l'indice dans la partie basse de sa configuration de consolidation avec le risque d'assister à un retracement intégral de la dernière vague de hausse développée entre le 28 octobre et le 4 novembre. Mais techniquement, rien ne permet encore d'anticiper ce scénario et une réaction haussière sur les 3320 points reste possible.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 4450 points raviverait la tension à l'achat.

Sur le plan macro-économique, le taux de chômage américain, un indicateur particulièrement surveillé ces derniers temps, sera connu à 14h30. Les opérateurs craignent une nouvelle dégradation conséquente de la situation de l'emploi pour le mois d'octobre. A 16h, les stocks des grossistes seront connus.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : La baisse des taux n'enraye pas la chute des marchés (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La baisse des taux n'enraye pas la chute des marchés (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI