Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 639.52 +0.35 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : J. Powell n'a manifestement pas pleinement convaincu son auditoire

vendredi 5 mars 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - C'est dans un contexte de questionnement intense sur la thématique du retour d'un sentiment inflationniste que le discours - qui n'en était pas un stricto sensu - de J. Powell était attendu hier. Il s'agissait d'un "jeu" de Questions / Réponses auquel s'est prêté le Président de la Fed, dans un événement en ligne organisé par le Wall Street Journal. Il a évidemment dû réagir à la récente volatilité sur les marchés obligataires; et n'a manifestement pas pleinement convaincu, au vu du reflux de Wall Street, technologiques en première ligne. L'indice CAC 40, qui a terminé la séance de jeudi sur une note étale à 5 830 points, est attendu en baisse selon la dynamique des futures à l'approche de l'ouverture ce vendredi.

"La communication des banques centrales reste au centre des débats", selon les analystes de Barclays. Cette "communication des banquiers centraux aux quatre coins de la planète continuent de s'ajuster afin de contenir tout risque d'appréciation trop brutale des taux d'intérêt et donc un durcissement précoce des conditions de financement pour les Etats, entreprises et ménages," pouvait on lire dans une note de recherche de CIC Market Solutions.

Au chapitre statistique, les opérateurs ont dû composé avec des ventes au détail en Zone Euro qui ont fléchi brutalement, de 5.9% en rythme mensuel pour le mois de janvier, c'est-à-dire par rapport au mois de décembre 2020. Outre Atlantique, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine passée sont ressorties à 745 000, non loin de la cible. L'emploi américain justement, sera passé au peigne fin avec la publication ce vendredi du rapport mensuel fédéral pour le mois de février. Pour rappel mercredi, le cabinet privé en RH ADP publiait sa traditionnelle enquête. Selon le cabinet, l'économie américaine serait parvenue à créer 117 000 emplois, manquant complètement la cible (au-delà des 200 000).

Côté valeurs, le secteur technologique restait pénalisé par le retour d'un questionnement angoissant sur le retour de l'inflation. Sur la cote parisienne, citons Alten (-1,46% à 91,15 euros), Unisoft (-1,73% à 66,92 euros), Wordline (-3% à 71,04 euros), STMicroelectronics (-3,78% à 29,25 euros), ou encore Soitec (-3,86% à 159,20 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de jeudi dans le rouge, les propos de J. Powell n'ayant manifestement guère convaincu. Le Dow Jones a perdu 1,11% à 30 924 et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, 2,11% à 12 723 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 1,34% à 3 768 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1950$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 64,20$.

À l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité la balance commerciale en France à 08h45, le rapport mensuel NFP sur l'emploi aux Etats-Unis dans le secteur privé (hors agriculture) à 14h30, ainsi que le balance commerciale américaine, à 14h30 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Une fragilisation du cadre technique est désormais validée pleinement. La structure de la bougie hebdomadaire de la semaine passée l'aura confirmée. Nous confirmons donc que le chemin pour le comblement du gap "Covid" vieux d'un an (gap du 24/02/20) ne sera probablement pas rectiligne et à forte pente, et qu'une phase de reflux en plusieurs épisodes est l'option la plus probable à ce stade. La prochaine probabilité de reprise de points d'appui (solides ?) se situe vers 5 650 points. En deçà, l'effet d'attraction du gap situé de part et d'autre des 5 500 points se ferait alors sentir progressivement. A l'inverse, toute pénétration franche au sein du gap évoqué précédemment (24/02/20) se solderait par une aspiration à la hausse.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6000.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6000.00
Support(s) :
5650.00 / 5300.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : J. Powell n'a manifestement pas pleinement convaincu son auditoire (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : J. Powell n'a manifestement pas pleinement convaincu son auditoire (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +33.56 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat