Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Hypo real estate sauvé in extremis en allemagne
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 282.86 +0.21 % Temps réel Euronext Paris
5 267.66Ouverture : 5 283.35+ Haut : 5 266.59+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 5 271.70Clôture veille : 968 762 KVolume :

CAC 40 : Hypo real estate sauvé in extremis en allemagne

(Tradingsat.com) - Contre toute attente, le Cac 40 n'a pas plongé au lendemain d'une nouvelle chute des marchés américains. L'indice s'est même payé le luxe de débuter cette journée de vendredi sous le signe de la hausse. Encore fébrile avant la publication d'un chiffre important sur l'emploi américain, l'indice a oscillé dans de faibles amplitudes. Mais à 14h30, la sortie du rapport mensuel sur l'emploi conforme aux attentes, c'est-à-dire mauvais avec la plus forte destruction d'emplois depuis mars 2003, a constitué le point de départ d'un rally haussier, les opérateurs misant du coup sur une prochaine baisse des taux. Pour la deuxième journée consécutive, les bancaires ont été au cœur du rebond avec une hausse de 9.42% de BNP Paribas, de 7.32% de Société Générale ou encore 6.14% de Crédit Agricole. Hors Cac 40, Natixis a fortement progressé de 14%. Ce secteur a été porté par l'annonce du rachat de Wachovia par sa concurrente Wells Fargo sans qu'aucun fond public n'intervienne alors que Citygroup était sur les rangs ! Mais le conglomérat américain a depuis engagé une bataille judiciaire qui laisse le sort de Wachovia en suspend pour le moment. Ce retour à l'optimisme dans le secteur financier a profité à l'ensemble des places et le Cac 40 a explosé à la hausse pour regagner les 4000 points et faire même une brève incursion au-dessus des 4100 points avant une clôture sur une progression confortable de 2.96%. Aux Etats-Unis, la première partie de séance a été particulièrement bien orientée mais alors que le vote du plan Paulson nouvelle version a enfin été confirmé par la Chambre des Représentants, les indices ont plongé dans le rouge : Nasdaq et Dow Jones ont clôturé au plus bas de la séance en repli de chacun 1.5%. C'est finalement le risque de récession planant sur l'ensemble des marchés qui a maintenu les opérateurs dans le doute et a éclipsé les quelques 700 Milliards de dollars accordés au système bancaire. L'opération de rétablissement de la confiance n'a pour le moment pas encore abouti comme en témoigne le plongeon du Nikkei ce matin de 4.45% en cours de séance, et ce malgré tous les messages de soutien aux marchés promulgués ce week-end. Week-end qui a été chargé en rebondissements, avec la tenue d'un mini sommet européen samedi au sujet de la crise financière. Si la France, l'Allemagne, la Grande Bretagne et l'Italie ont annoncé un soutien sans faille aux banques, les pays ont aussi réclamé la tenue d'un sommet international en vue d'une réforme du système financier mondial. Vaste projet…Outre-Rhin, la situation s'est de nouveau dégradée samedi avec l'échec d'un plan de 35 Milliards d'euros pour renflouer la banque immobilière Hypo Real Estate, numéro deux du pays. Il aura fallu attendre tard dans la soirée ce dimanche pour que le ministère allemand des finances annonce la signature d'un nouveau plan de sauvetage de 50 Milliards d'euros. Enfin BNP Paribas a officialisé la prise de contrôle de 75% de la filiale belge du groupe Fortis et de 66% de sa filiale luxembourgeoise, le capital restant demeurant dans le giron des Etats de ces pays. Pour mémoire, les activités néerlandaises du groupe avaient été nationalisées la semaine dernière par les Pays-Bas.

Graphiquement l'indice est revenu au contact de sa moyenne mobile à 100 heures (graphique horaire), vers 4110 points comme il l'avait déjà fait la veille. Ce niveau qui fait office de résistance risque encore de constituer un barrage et ainsi de réactiver la pression baissière en direction des 4000 points, seuil autour duquel de fortes oscillations seront de nouveau à prévoir. L'espoir d'une baisse de la volatilité n'est pas à l'ordre du jour pour le moment ce qui laisse la porte ouverte à de fortes oscillations mais avec un biais toujours baissier et le risque persistant d'un retour sur les planchers annuels à 3845 points.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 4110 points raviverait la tension à l'achat.

Pas d'actualité macro-économique à signaler ce lundi si ce n'est la réunion mensuelle des quinze ministres européens aujourd'hui au Luxembourg qui devrait tenter de présenter une unité de façade après la multiplication des initiatives individuelles ce week-end pour essayer de rassurer les investisseurs.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Hypo real estate sauvé in extremis en allemagne (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Hypo real estate sauvé in extremis en allemagne (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...