Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 705.61 +0.54 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Gare à la formation éventuelle d'un harami baissier

mercredi 12 août 2020 à 08h32

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 a intégralement comblé le gap baissier du 24 juillet hier, en appuyant sur l'accélérateur (+2,41% à 5 027 points), dans un marché rassuré par les avancées dans les négociations au Congrès sur un nouveau volet du plan de relance. Des indicateurs macroéconomiques de bonne facture de part et d'autre de l'Atlantique (ZEW allemand et IPP américains) ont contribué à la bonne ambiance. Ambiance qui devrait déjà se rafraîchir ce matin, à la suite de la clôture dans le rouge à Wall Street.

Un accord sur un plan d'aide supplémentaire aux Américains pourra être trouvé entre républicains et démocrates, si ces derniers se montrent "raisonnables", a assuré lundi le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, après deux semaines de vaines négociations. Le ministre a ajouté que cette option restait le "premier choix" de Donald Trump.

Pour rappel, face aux manques d'avancées dans les négociations entre Démocrates et Républicains sur le plan de relance aux États-Unis concernant de nouvelles mesures d'aide aux collectivités, entreprises et ménages frappés de plein fouet par les conséquences de la pandémie, Donald Trump a décidé de procéder au déblocage des fonds par décrets. Une situation délicate dans le sens où ce "contournement" du Congrès, en passant par des ordonnances, a toutes les chances d'être contesté par le Congrès, traditionnellement décisionnaire en matière budgétaire.

Au chapitre statistique, les opérateurs de marché ont accueilli cette semaine avec soulagement un rebond plus fort que prévu de l'Indice Sentix de confiance des investisseurs en Zone Euro, qui passe de -18.2 à -13.4. Mais l'attention s'est portée hier matin sur l'indice ZEW allemand, en très vive progression à 71.5, contre 59.3 le mois précédent .

«Les espoirs d'une reprise économique rapide ont continué de croître, mais l'évaluation de la situation ne s'améliore que lentement», commente le président de ZEW, le professeur Achim Wambach. «Selon les évaluations des différents secteurs, les experts s'attendent à une reprise générale, en particulier dans les secteurs nationaux. Cependant, les attentes de bénéfices toujours très faibles pour le secteur bancaire et les assureurs pour les six prochains mois sont préoccupantes », souligne A. Wambach.

Outre Atlantique, les prix producteurs aux Etats-Unis, pour le mois de juillet, ont explosé les attentes. Dans leur assiette la plus large, en rythme mensualisé, l'indice des prix à la production a bondi de 0,6%, contre 0.3% attendu, et de 0.5% hors éléments volatils contre 0.1% attendu.

Les valeurs à fort Bêta actuel de l'équipement automobile, de la construction aéronautique, et du tourisme, ont amplifié très fortement les variations de l'indice phare tricolore, à l'image mardi de Safran (+5,61% à 106,40 euros), Airbus (+5,72% à 76,18 euros), Plastic Omnium (+6,07% à 19,21 euros), Accor (+6,67% à 25,27 euros), Pierre Vacances (+6,74% à 15,05 euros), EuRopcar (+7,87% à 1,508 euro), ou Valeo (+7,89% à 25,02 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de mardi en territoire rouge, à l'image du Dow Jones (-0,38% à 27 686 points) ou du Nasdaq Composite (-1,69% à 10 782 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,80% à 3 333 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1730$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 41.80$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité la production industrielle en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis, l'indice des prix à la consommation à 14h30 ainsi que les stocks de pétrole à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Comme nous le précisions en préambule, l'indice CAC 40 est venu combler intégralement, sans hésitation le gap ample du 24 juillet, formé "à cheval" autour du seuil hautement symbolique des 5 000 points. A ce stade nous ne pouvons catégoriser un dépassement durable de ce seuil, et seule une clôture hebdomadaire proche des points hauts de la semaine, et une fédération sectorielle un cran au-dessus viendrait étayer un scénario haussier durable. Attention dans l'immédiat à la formation éventuelle d'un harami baissier.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5213.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 214DZ est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5213.00 / 5509.00
Support(s) :
4770.00 / 4691.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Gare à la formation éventuelle d'un harami baissier (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Gare à la formation éventuelle d'un harami baissier (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.40 % vs +34.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat