Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 571.12 -3.37 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Feu rouge ou orange ?

lundi 5 août 2019 à 08h32

(BFM Bourse) - Nouveau tir de canon à boulet rouge de Trump, qui a fait vaciller les marchés financier en fin de semaine dernière, avec des pertes prononcées sur les principales places financières mondiales. Le CAC 40, indice phare de la place parisienne, a chuté de 3,57% à 5 359 points, dans des volumes particulièrement nourris.

Le président des Etats-Unis a tiré une énième salve contre la Chine en annonçant de nouvelles taxes douanières dès le 1er septembre prochain. Une décision susceptible de relancer le conflit commercial entre les deux principales puissances économies mondiales qui a pris les marchés complètement au dépourvu, dans la mesure où les discussions entre les envoyés américains et les autorités chinoises avaient semblé reprendre cette semaine à Shanghai dans un climat constructif.

Si Donald Trump reconnaît à son "ami" Xi Jinping la volonté d'arriver à un accord, son homologue chinois "ne va franchement pas assez vite !". Il affirme que la Chine n'a pas encore tenu deux engagements auxquels il tient : l'achat massif de produits agricoles américains et l'arrêt des exportations de l'opioïde fentanyl (ce qui fait que "de nombreux Américains continuent de mourir", en référence à l'épidémie d'overdoses liées à la prise de médicaments anti-douleur). Espère-t-il ainsi aiguillonner son interlocuteur ? Toujours est-il que dans la continuité de ses critiques, le président des Etats-Unis a décidé d'imposer "de petits droits de douane supplémentaires de 10% sur les 300 milliards de dollars" d'importations chinoises jusque-là épargnées.

Au chapitre macroéconomique, le rapport NFP (Non Farm Payroll) fédéral sur l'emploi américain pour le mois de juillet a été dévoilé. L’estimation du cabinet RH ADP, mercredi, était très proche du nombre qui vient d’être dévoilé : dans le secteur privé (hors agriculture), la première économie du monde a créé 164 000 postes (156 000 estimé mercredi par ADP), en ligne avec les attentes des économistes. A noter, la nette révision à la baisse des emplois créés en juin de 224 000 à seulement 193 000. Déception sur le taux de chômage qui est resté stable à 3,7% alors qu’il était attendu en baisse de 0,1 point à 3,6%. A l’inverse, bonne surprise du côté de la progression des salaires (+0,3% contre +0,2% attendu).

Enfin, le déficit commercial des Etats-Unis s’est réduit en juin en raison d’une baisse des importations en provenance de Chine et de l’Union Européenne mais le plus alarmant est que la nette baisse des exportations, un signe du ralentissement économique du pays. Le déficit a atteint -55,2 milliards de dollars, en recul de 0,3% par rapport au mois de mai, les importations ont reculé de 1,7% à 261,5 milliards et les exportations ont diminué de 2,1% à 206,3 milliards.

Côté valeurs, les titres les plus "sino-sensibles" ont naturellement subi les dégagements les plus appuyés à la Bourse de Paris vendredi, à l'image des représentants des secteurs de l'équipement automobile et des semi-conducteurs: Plastic Omnium a lâché 4,03% à 22,40 euros, Faurecia 6,04% à 40,12 euros, Valeo 6,79% à 26,20 euros. Soitec a abandonné 4,72% à 90,80 euros, et STMicroelectronics 6,56% à 15,81 euros.

Dans le contexte d'un reflux des cours du brut, consécutif au tir de canon de Trump, les (para)pétrolières ont subi la frilosité des opérateurs, à l'image de CGG (-4,87% à 1,9065 euro), TeechnipFMC (-5,51% à 23,14 euros), ou Vallourec (-5,69% à 2,95 euros).

Par ailleurs, Transgene (-13,123 euros) subissait un nouveau revers, après un échec annoncé d'un essai dans le traitement du cancer.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices ont une nouvelle fois perdu du terrain, en s'éloignant toutefois de leurs points bas respectifs de séance vendredi, à l'image du Dow Jones (-0,37% à 26 485 points) ou du Nasdaq Composite (-1,32% à 8 004 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,73% à 2 932 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1130$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 55,00$.

A l'agenda statistique ce lundi, à suivre prioritairement une batterie d'indicateurs d'activités (PMI) dans les services en Europe. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront dévoilées à 10h00. A suivre également, outre Atlantique, l'indice PMI hors industrie (ISM).

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La question que l'on doit se poser, à ce stade, est celle de l'implication psychologique du décrochage subi vendredi, à savoir: ce décrochage est il synonyme de rupture, avec un feu rouge franchement allumé, ou bien d'avertissement marqué (feu orange) ?

A première vue, la bougie hebdomadaire, par son long corps noir quasiment sans mèche, après la bougie de retournement de la semaine précédente, est clairement annonciatrice d'un flux baissier. Tout comme l'épaisseur des volumes enregistrés vendredi sur l'accélération baissière.

Pour autant, aucune abdication sur les valeurs les plus sensibles (équipements automobiles, banques, semi-conducteurs) n'a été enregistrée, malgré des pertes journalières remarquables. Cette absence de panique, à ce stade, tient au fait que le marché n'exclue pas, à terme, un nouveau coup de théâtre, positif celui-ci, sur le front des négociations commerciales.

L'opinion reste négative à l'échelle de la séance de ce lundi, en gardant à l'esprit qu'un retournement haussier en cours de semaine est loin d'être exclu.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5665.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale Y244S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5342.00 / 5152.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Feu rouge ou orange ? (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Feu rouge ou orange ? (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -8.05 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat