Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Fébrilité encore palpable à court terme
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 542.55 -0.11 % Temps réel Euronext Paris
5 570.73Ouverture : 5 592.16+ Haut : 5 519.78+ Bas :
-0.51 %Perf Ouverture : 5 548.45Clôture veille : 3 749 970 KVolume :

CAC 40 : Fébrilité encore palpable à court terme

(Tradingsat.com) - Plombé par les banques, l'indice CAC a perdu 0,49% à 4 754 points mardi, dans des volumes en légère accélération, dans un marché qui n'a vraisemblablement pas encore atteint le point bas de la vague de correction en cours. L'indice phare français devrait réagir techniquement, du moins en première partie de séance, avec une ouverture en légère hausse attendue, au sens des "futures" sur indice.

Au chapitre macroéconomique hier, la production industrielle allemande s'est contracté de 3% en janvier, alors que le consensus tablait sur une stabilisation. Côté américain, la balance commerciale, ainsi que les nouvelles offres d'emploi (JOLTS) sont ressorties en ligne avec les attentes moyennes des économistes.

Côté valeurs, BNP-Paribas a chuté de 4,77% à 57,15 euros, dans des volumes puissants de plus de 6 250 000 pièces échangées. Et ce en dépit une hausse de 15,1% de son bénéfice net en 2016, à 7,7 milliards d'euros, un niveau conforme aux attentes des analystes. Son produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) a augmenté de 1,1%, à 43,4 milliards d'euros, légèrement au-dessus du consensus établi par le fournisseur de données financières FactSet. Il faut dire que les résultats de la banque de détails ont déçu les investisseurs avec notamment un produit net bancaire (équivalent du chiffre d'affaires) en baisse de 3% par rapport à 2015.

Dans son sillage, les bancaires étaient boudées mardi à la Bourse de Paris, à l'image de Natixis (-2,00% à 5,399 euros), Crédit Agricole (-2,42% à 11,68 euros), ou Société Générale (-2,50% à 43,635 euros).

Cellectis (+2,30% à 17,71 euros) a poursuivi sa prise de hauteur. La FDA autorise l'entrée en développement clinique d'UCART123, un produit candidat exclusif, ingénieré grâce à la technologie d’édition du génome TALEN, ciblant la leucémie aiguë myeloblastique (LAM) et la leucémie à cellules dendritiques plasmacytoïdes (LpDC).

Gilbert Dupont a légèrement abaissé mardi son objectif de cours sur Carmat à 54 euros, au lieu de 57,4 euros précédemment, tout en réitérant sa recommandation "Acheter" sur le concepteur et développeur du projet de cœur artificiel total le plus avancé au monde. Le broker a pris en compte un décalage d’un an de la commercialisation du coeur artificiel du groupe en Europe du fait de la suspension de l’étude PIVOT de la bioprothèse révolutionnaire de Carmat.

Les principaux indices d'actions outre Atlantique ont eu beau terminé symboliquement dans le vert mardi, les niveaux de clôture relativement loin des sommets de séance, conjugués à la faiblesse des volumes de transaction, traduisent un cruel manque de conviction à court terme. Les configurations restent donc fragilisées. Le Dow Jones a grappillé 0,19% à 20 090 points et le Nasdaq Composite 0,19% également, à 5 674 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a terminé la journée quasiment stable (+0,02% à 4 754 points).

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,0670$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 51,70$.

Sur le plan macroéconomique ce mercredi, à suivre principalement les stocks de pétrole outre Atlantique à 16h30. Les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage seront dévoilées demain à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Avec des plus hauts décroissants depuis l'échec du 13 janvier (4 929, 4 900, puis 4 847 points), l'indice phare français est clairement engagé dans un mouvement correctif secondaire, vague qui prend place au sein d'une vague haussière de fonds. La bougie remarquable tracée hier, dont le corps rouge englobe le mince corps vert du chandelier précédent, montre que les flux vendeurs sont encore puissants dans l'immédiat.

Le retour à très court terme sur les 4 750 points, qui constituait notre objectif de baisse sur la séance de mardi, est réalisé. Un reflux plus profond sera à envisager si la rupture de ce seuil s'effectue dans des volumes d'échanges nourris. Nous aurions alors dans le viseur le gap haussier du 7 décembre, dont la borne basse vaut 4 640 points.

Ce niveau constituerait une base intéressante, pour commencer à placer des achats sur les grosses capitalisations à fort Bêta, qui avait "surperformé" le CAC au mois de décembre 2016.

Mais dans l'immédiat, une séance de transition est envisagée ce mercredi, avec un début de séance marquée par une reprise technique sur un certain nombre de valeurs qui ont significativement reflué ces dernières séances. Au final, nous adoptions un avis neutre sur la séance.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4847.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4746.00 points relancerait la pression vendeuse.

Société Générale Idée d'investissement : si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale M705S est adapté.
Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : 4847.00 / 4900.00 / 4929.00
  • Support(s) : 4746.00 / 4640.00 / 4342.00
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -14 % / -13 % / -12 %
  • Ecart(s) support : -17 % / -19 % / -28 %

Graphique en données horaires

CAC 40 : Fébrilité encore palpable à court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Fébrilité encore palpable à court terme (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime
TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...