Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 727.52 +0.63 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Des risques de différentes natures sous surveillance

lundi 27 septembre 2021 à 08h32

(BFM Bourse) - L'indice CAC aura achevé la semaine 35 sur une note significativement volatile, à l'image de l'ensemble de la semaine, mais dans le rouge (-0,95% vendredi à 6 638 points). Le secteur du luxe aura pesé, à l'image de LVMH (-1,71% à 642,90 euros), Hermès (-2,24% à 1 288 points) ou Kering (-2,98% à 633,80 euros). Le dossier Evergrande n'aura finalement pas laissé en paix longtemps les salles des marchés.

Si le risque est "sismique", il n'est pas "systémique", au sens de Frédéric Rollin, conseiller en stratégie d’investissement chez Pictet Asset Management. "[La Chine] a accumulé des excédents commerciaux durant de nombreuses années et les réserves de la banque centrale chinoises sont les plus élevées au monde. Les autorités ont les moyens d’organiser une restructuration des acteurs fragiles du secteur et de palier le ralentissement économique par des mesures budgétaires et monétaires énergiques."

Au final sur l'ensemble de la semaine, le baromètre de la Bourse de Paris est tout de même parvenu à conserver un peu plus d'1% de gain, notamment grâce à l'attitude encore accommodante de la Fed. Pour rappel, les membres de la Federal Reserve n'ont pas entériné mercredi la date de déclenchement du tapering, la phase de réduction progressive de son soutien, mais a confirmé qu'une annonce était proche. Le consensus s'attend à ce que soit officialisée en novembre la décision de commencer à réduire ce soutien en 2022.

"Il y a toutefois quelques touches un peu plus sévères qu'attendu", relève Frédéric Rollin (conseiller en stratégie d'investissement chez Pictet AM). "Les membres du FOMC anticipant une hausse des taux en 2022 sont plus nombreux et les anticipations pour 2023 et 2024 ont significativement grimpé.[...] Les gouverneurs votant cette année sont en très large majorité des colombes. L'année 2022 verra l'arrivée de plusieurs faucons au comité. Les colombes auront toujours la majorité, mais ce sera plus serré."

Les opérateurs seront attentifs cette semaine au déroulé des tractations politiques en Allemagne, à l'issue des législatives, dans le but de former un nouveau gouvernement. Au-delà de l'identité du nouveau chancelier, ce sont les équilibres politiques au sein de la coalition (vraisemblablement avec 3 partis principaux) qui seront scrutés. La question sous-jacente pour les marchés en est: quel degré d'austérité budgétaire découlera de cette nouvelle donne ?

"Les marchés seront par ailleurs attentifs à l'évolution des prix du gaz et de l'énergie alors que la situation ne s'améliore pas", alerte Vincent Boy (IG France). Plusieurs fournisseurs d'électricité au Royaume Uni notamment ont fait faillites car incapable de répercuter la forte hausse des prix sur les consommateurs. En Italie Mario Draghi précisait par ailleurs que sans l'intervention de l’État les prix de l'électricité pourrait augmenter de 40%.

Au chapitre statistique, l'indice "IFO" du climat des affaires dans la première économie de la Zone Euro s'est légèrement contracté ce mois-ci à 98.8, quasi parfaitement en ligne avec les attentes. "C'est la troisième baisse consécutive. Les entreprises étaient moins satisfaites de leur activité actuelle. Elles étaient aussi plus sceptiques quant aux mois à venir. Les problèmes d'approvisionnement en matières premières et produits intermédiaires freinent l'économie allemande. L'industrie manufacturière connaît un goulot d'étranglement", a commenté l'institut allemand.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé la séance de vendredi, à des niveaux proches de l'équilibre, non sans une certaine nervosité, à l'image du Dow Jones (+0,10% à 34 798 points) ou du Nasdaq Composite (-0,03% à 15 047 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,15% à 4 455 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1710$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 75.00$.

A suivre à l'agenda statistique ce lundi, la masse monétaire M3 en Zone Euro à 10h00, le discours de Mme Lagarde, Présidente de la BCE à 13h45, ainsi que les commandes de biens durables aux États-Unis à 14h30.

A noter, pour les détenteurs de positions au RD: la liquidation mensuelle interviendra à la clôture de la séance du jour. Ce lundi 27 septembre marque donc le dernier jour de négociation des ordres SRD pour le mois en cours.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La base de travail entre 6 590 /6 000 points et 6 765 points est regagnée, tout comme la partie supérieure de la moyenne mobile à 100 jours (en orange). Toutefois, un œil attentif à la divergence majeure entre cours et volumes depuis le début de la semaine doit maintenir en état d'alerte, dans un marché qui, s'il a regagné des niveaux techniques, demeure nerveux depuis le cœur du mois d'août.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6764.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6590.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6764.00 / 7000.00
Support(s) :
6590.00 / 6350.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Des risques de différentes natures sous surveillance (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Des risques de différentes natures sous surveillance (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat