Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 568.82 +1.35 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Des questionnements intensifiés sur des niveaux de cours fermes

mercredi 23 juin 2021 à 08h32

(BFM Bourse) - L'indice phare parisien a tracé une étoile doji, symbole graphique d'indécision mardi, en parvenant à grappiller 0,14% à 6 611 points à l'issue d'une séance marquée par le questionnement, après des rendez-vous monétaires majeures la semaine passée, et avant des rendez-vous macroéconomiques d'importance en seconde partie de la présente semaine (PMI, prix PCE américains, PIB américain).

Jerome Powell, entendu hier après-midi à Wall Street devant le Congrès américain, était attendu après le durcissement relatif de sa communication à l'issue du dernier FOMC. Selon le propos liminaire, publié à l'avance, du président de l'institution, ce dernier met notamment en exergue "l'amélioration soutenue" de la situation économique aux États-Unis, tout en jugeant que si l'inflation a "progressé de manière notable" au cours des derniers mois, cette poussée devrait se dissiper, réaffirmant le scénario d'une hausse transitoire des prix.

Pour rappel, sans serrer la vis outre mesure, le Président de la Fed a dévoilé mercredi dernier une partie de ses intentions, sans toutefois affoler les marchés obligataires. "Selon les nouveaux Dot plots (nuage de points des membres de la Fed), la Fed table désormais sur une première hausse des taux d'intérêt en 2023, plus tôt qu'anticipé auparavant", éclaire John Plassard, Mirabaud Securities. "Ses nouvelles projections montrent qu'une majorité de ses 11 principaux responsables prévoient désormais au moins deux hausses de taux d'un quart de point de pourcentage en 2023. 7 membres cependant voient une première hausse en 2022. Ceci est donc plus hawkish que prévu par les investisseurs". Plus "hawkish" (faucon, dans le jargon des investisseurs, par opposition à colombe), mais tout en ménageant un horizon encore dégagé pour les investisseurs...

Au chapitre statistique hier, les opérateurs ont pris connaissance de l'indice manufacturier de la Fed de Richmond, en nette hausse ce mois-ci à 22 points, soit 4 points au-dessus de la cible.

Côté valeurs, URW (Unibail Rodamco WE) a gagné 2,01% à 80,21 euros sans actualité particulière, emmenant le palmarès de l'indice phare, quand Renault (-2,4%) a clos la marche malgré un net relèvement d'objectif de la part de HSBC et les performances financières "supérieures aux prévisions" en avril et mai de son partenaire japonais Nissan. Le géant de l'optique ophtalmique EssilorLuxottica a pour sa part obtenu gain de cause dans le litige qui le lie à GrandVision, mais enregistré un léger recul de 0,25%, largement attribuable à des prises de bénéfices au lendemain d'un nouveau record historique.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont terminé la séance de mardi en territoire vert, à l'image du Dow Jones (+0,20% à 33 945 points), ou du Nasdaq Composite (+0,79% à 14 253 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,51% à 4 246 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1930$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 73,30$.

A l'agenda statistique ce mercredi, à suivre une batterie d'indicateurs PMI (industrie et services) en première estimation pour juin. Les données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro seront publiées à 10h00, et pour les États-Unis à 15h45. A suivre également les stocks de pétrole outre Atlantique à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La bougie en "pendu" tracé mercredi dernier laisse entrevoir une phase de reflux, dont la forme, associée aux volumes, en dira davantage sur sa durabilité. Deux scénarios sont à ce stade sur la table: celui d'une courte correction tout d'abord, aubaine pour les investisseurs pressés de renforcer leurs positions, ou celui de l'engagement dans une phase de consolidation large et volatile. Nous précisions vendredi, après l'avis négatif: "avec mise sous surveillance des volumes et du niveau de clôture en particulier." Les volumes, certes à mettre en relation avec l'expiration simultanée de 4 types de produits dérivés, ont explosé. Mais c'est surtout la clôture sur les plus bas de séance qui donne une indication de la mobilisation vendeuse jusqu'en fin de séance, et qui détériore l'allure de la bougie hebdomadaire ainsi achevée la semaine passée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6710.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6445.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6710.00 / 6944.00
Support(s) :
6445.00 / 6220.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Des questionnements intensifiés sur des niveaux de cours fermes (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Des questionnements intensifiés sur des niveaux de cours fermes (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat