Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Coup de froid sur les bourses avant la bce
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 059.20 -0.37 % Temps réel Euronext Paris
5 063.36Ouverture : 5 081.61+ Haut : 5 029.06+ Bas :
-0.08 %Perf Ouverture : 5 077.91Clôture veille : 5 940 060 KVolume :

CAC 40 : Coup de froid sur les bourses avant la bce

(Tradingsat.com) - Après une ouverture en légère hausse mercredi de 0.60%, le Cac 40 a manqué de puissance pour confirmer un rebond et a lourdement replongé dans le rouge enfonçant les 3200 points. La lune de miel connue par la place parisienne en début d'année a belle et bien pris fin avec un mouvement baissier qui s'est accéléré en deuxième partie de séance. Après des prévisions de l'OCDE qui voient le PIB de la zone Euro se contracter de 0.6% en 2009, les opérateurs ont assisté impuissants à une avalanche de mauvaises nouvelles qui a réactivé les inquiétudes sur de nombreux fronts. Le niveau de production industrielle dans la zone Euro a ainsi enregistré une chute historique de 1.6% sur le seul mois de novembre. Le secteur financier a à lui seul concentré de nombreuses inquiétudes suite à l'annonce d'une probable entrée de l'état allemand dans le capital de Hypo Real Estate, les messages envoyés par Deutsche Bank ont aussi attisé les craintes de probables lourdes pertes pour le quatrième trimestre. En Angleterre, des rumeurs sur des levés de fonds de la britannique HSBC, première banque européenne, ont agité les marchés. Les nouvelles en provenance des États-Unis n'ont rien fait pour arranger les choses, bien au contraire... Citigroup s'est effondré de 23.22% après avoir d'une part confirmé sa réorientation sur son activité historique ce qui induit la cession de son activité de courtage, Smith Barney, à Morgan Stanley et d'autre part avoir avancé à vendredi la publication de ses résultats qui pourraient réserver de nouvelles mauvaises surprises. Sur le front macro-économique, les ventes de détail ont accusé une baisse marquée de 2.7% soit une chute bien supérieure au consensus ce qui souligne la faiblesse de la consommation des ménages américains, pourtant moteur de la croissance aux États-Unis. La réaction ne s'est pas fait attendre sur les marchés américains et très vite, les indices ont plongé avec au pire de la journée une chute de 3.60% pour le Dow Jones. Sur la place parisienne, la journée s'est finalement soldée par un repli important de 4.56% à 3052 points dans un volume de transactions qui s'est élevé à 3.7 Milliards d'euros. Les places européennes étaient à l'unisson avec un plongeon de 4.63% du Dax en Allemagne ou de 5% du FTSE 100 à Londres. Après la clôture en baisse de 2.94% du Dow Jones ou de 3.67% du Nasdaq, des informations de nature à enfoncer davantage le marché ont été dévoilées avec au chapitre des bancaires, le Wall Street Journal qui a annoncé que Bank of America allait devoir bénéficier de nouvelles aides pour assurer sa survie. A noter aussi les déboires du géant canadien des équipements téléphoniques Nortel qui est en train de tout tenter pour éviter la faillite. Enfin le patron emblématique Steve Jobs est revenu sur ses récentes déclarations visant à rassurer sur son état de santé et a finalement annoncé qu'il quittait momentanément la direction d'Apple pour se consacrer à son rétablissement et ce jusqu'à fin juin. Aujourd'hui jeudi, les regards se tournent du côté de la BCE qui devrait décider d'une nouvelle baisse des taux, vraisemblablement d'un demi-point, alors que les déficits budgétaires ont entraîné des alertes avec le placement sous surveillance de la dette de l'Espagne et une dégradation de la notation financière de la Grèce par l'agence de notation Standard & Poor's. En Asie, le Nikkei a à son tour accusé le coup en chutant de 4.92% après ces avalanches de mauvaises nouvelles auxquelles se sont ajoutées une chute record des commandes de machines-outils du secteur privé nippon ainsi que de probables pertes d'exploitation pour Nissan.

Graphiquement le CAC 40 n'a pas saisi sa chance que lui offrait la borne basse d'un précédent canal ascendant, vers 3200 points, mais a enfoncé ce seuil en clôture. La cassure a été nette c'est le moins que l'on puisse dire avec une chute en séance de près de 200 points. Les supports ont lâché les uns après les autres, preuve de la puissance du courant vendeur. Cette chute donne donc une indication de rupture de tendance et met ainsi fin à près de deux mois de reprise. Il faut désormais s'attendre à de dangereuses oscillations autour des 3000 points dans un contexte de retour de la volatilité qui pourrait alors ramener l'indice au contact de ses plus bas de 2008 à 2839 points.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis négatif sur la séance à venir. Seul un franchissement des 3095 points raviverait la tension à l'achat.

Les rendez-vous macro-économiques seront nombreux ce jeudi avec la réunion de la BCE à 13h45, puis trois échéances importantes à 14h30 comme les inscriptions hebdomadaires au chômage, l'indice "Empire State", l'indice des prix à la production et enfin à 18h l'indice de la Fed de Philadelphie. Sur le plan des sociétés, les résultats d'Intel et de JP Morgan sont attendus ainsi que les trimestriels d'Accor ou encore Carrefour.

Le conseil CAC 40
Négatif
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Coup de froid sur les bourses avant la bce (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Coup de froid sur les bourses avant la bce (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...