Bourse > CAC 40 > CAC 40 : Bush octroie un sursis au secteur automobile
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 268.85 +4.14 % Temps réel Euronext Paris
5 267.88Ouverture : 5 295.47+ Haut : 5 228.54+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 5 059.20Clôture veille : 8 602 440 KVolume :

CAC 40 : Bush octroie un sursis au secteur automobile

(Tradingsat.com) - Ce vendredi, le Cac 40 a enchaîné une troisième séance consécutive de consolidation alors que la journée avait pourtant clairement débuté sur un biais baissier. Dans le sillage des marchés américains qui avaient clôturé la veille dans le rouge, le Cac 40 s'est en effet dans un premier temps laissé emporter par une vague de repli qui l'a conduit dans la matinée sur les 3147 points, en baisse de 2.70%. Sous l'effet de l'effondrement des cours du pétrole, la tendance était morose sur l'ensemble des places boursières et notamment à Paris où le moral des industriels français a retrouvé des plus bas depuis juin 1993. Il aura fallu attendre une éclaircie venue des États-Unis en début d'après midi pour que la place parisienne reprenne quelques couleurs. C'est en effet l'annonce juste avant l'ouverture des marchés américains du déblocage d'une aide de 17.40 Milliards de dollars pour les constructeurs automobiles américains qui a fait basculer la situation. Cette décision a donné un véritable bol d'air aux marchés qui ont accueilli avec soulagement ce plan de sauvetage. Pour compléter le dispositif, le Canada a à son tour débloqué une aide d'urgence de 3.3 Milliards de dollars en échange du maintien d'activités dans le pays. Le sort du secteur automobile n'est toutefois pas encore scellé, General Motors (+22.68%) et Chrysler restent en sursis dans la mesure où ils devront présenter des plans de restructuration viables sans quoi ils seront contraints de rembourser les prêts. Mais dans l'immédiat, les constructeurs automobiles ont poussé un « ouf » de soulagement dans la perspective de passer le cap de fin d'année alors que leur avenir proche était clairement hypothéqué. A Paris, la bourse a clôturé sur un léger repli de 0.26% à 3225 points dans un volume qui s'est approché des 5 Milliards d'euros. Les valeurs automobiles sont restés dans le rouge accusant un recul de 4.49% pour Renault et 4.14% pour Peugeot. BNP Paribas (-7.97%) a poursuivi sa dégringolade, portant à 30.66% sa chute sur la semaine. A noter au chapitre de l'organe de régulation du marché français que l'Autorité des Marchés Financiers (AMF) a décidé de prolonger jusqu'à une date indéterminée l'interdiction des ventes à découvert sur un certain nombre de valeurs financières. De l'autre côté de l'atlantique, le retour à l'optimisme provoqué par le plan de sauvetage automobile américain s'est toutefois vite émoussé et après une hausse de 2% en première partie de journée, le Dow Jones a finalement clôturé sur une troisième séance de repli, en baisse toutefois limitée de 0.30%. Les valeurs liées à l'énergie ont une nouvelle fois pesé tandis que le baril reste englué dans une puissante spirale baissière que rien de semble pouvoir enrayer. Dans la crainte d'une baisse de la demande mondiale de pétrole, ce qui serait une première depuis 1983, le baril s'est approché des 34$, soit des niveaux oubliés depuis cinq ans. Mieux disposé, le Nasdaq a gagné 0.77% et a salué les bons résultats d'Oracle (+7.04%) et de RIM (+11.42%), le fabricant de Blackberry Reasearch in Motion. Au Japon et malgré une séance marquée par l'annonce d'un fléchissement de plus de 26% des exportations, le Nikkei a réussi à clôturer dans le vert, positif de 1.57%, saluant le plan de relance annoncé par le gouvernement ainsi que l'aide octroyée aux constructeurs automobiles américains.

Graphiquement le Cac 40 a fait un nouveau passage en séance sous la barre des 3200 points avant de finalement préserver ce seuil en clôture. La situation reste incertaine et si une nouvelle incursion sous les 3200 points ne peut être écartée, ce ne serait toutefois que le passage de l'indice sous le support des 3115 points qui signerait une dégradation de tendance plus marquée. Dans l'hypothèse privilégiée d'une poursuite de la phase de consolidation, l'indice pourrait revenir tenter sa chance au-dessus des 3300 points mais seul le débordement des 3343 points annoncerait un rally haussier de fin d'année en direction du gap laissé ouvert à 3490 points.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis neutre sur la séance à venir. Cependant, un franchissement des 3270 points raviverait la tension à l'achat, tandis qu'une rupture des 3170 points relancerait la pression vendeuse.

Sur le plan macro-économique, aucun évènement n'est attendu ce lundi.

Le conseil CAC 40
Neutre
  • Résistances & Supports
  • Résistance(s) : -
  • Support(s) : -
  • Ecarts résistances / supports
  • Ecart(s) résistance : -
  • Ecart(s) support : -

Graphique en données horaires

CAC 40 : Bush octroie un sursis au secteur automobile (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Bush octroie un sursis au secteur automobile (©ProRealTime.com)
Graphique réalisé à partir du logiciel Prorealtime

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...