Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 797.98 +0.31 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Barack obama ne convainc pas

jeudi 26 février 2009 à 08h03

(BFM Bourse) - Porté par les reprises enregistrées à Wall Street la veille, le Cac 40 a bondi à l'ouverture ce mercredi de plus de 1.50%. L'indice a oscillé une bonne partie de la matinée autour des 2750 points avant que la pression acheteuse ne s'effrite puis s'efface pour laisser la place au courant vendeur. La journée s'est finalement soldée sur une huitième séance consécutive de repli à -0.41% et juste sous la barre des 2700 points. Sur le plan des valeurs, Accor a signé la plus forte baisse, en recul de -6.24%, après la publication de résultats en baisse pour 2008. Axa qui avait déjà abandonné -5.57% mardi a lâché -3.76% ce mercredi. Mais le tableau des hausses a été relativement bien garni avec un rebond de plus de +5% pour PPR, Michelin ou encore BNP Paribas. Durant l'après midi, les opérateurs ont été échaudés par les dernières nouvelles tombées de l'autre côté de l'Atlantique avec notamment un recul inattendu des ventes de logements anciens. La dégradation de la conjoncture dans le secteur immobilier ne montre pour le moment aucun signe de ralentissement reportant d'autant une sortie de crise. En repli de -2.60% au plus bas de la séance, le Dow Jones a enregistré un revirement de situation et dopé par le secteur bancaire, l'indice phare américain a progressé en deuxième partie de journée de +0.70% avant de finalement clôturer en repli de -1.09%. Celle volatilité accrue, l'indice représentatif des valeurs technologiques l'a aussi connu et le Nasdaq a finalement soldé cette séance sur un recul de -1.14%. Les déclarations de Barack Obama visant à la mise en place de nouvelles régulations sur la finance mondiale n'y ont rien changé, les opérateurs restent submergés par une forte vague de scepticisme et voient finalement d'un mauvais œil l'arrivée d'une nouvelle législation en matière de contrôle des marchés. A noter qu'aux États-Unis, le projet d'une prise de participation à hauteur de 40% de l'Etat dans Citigroup (-2.33%) est en train de prendre forme alors qu'en parallèle, un démantèlement de l'assureur AIG (+17.95%) se profile. En Asie, la bourse de Tokyo n'a pas amplifié son rebond de la veille et a finalement clôturé à l'équilibre.

Graphiquement la tentative de rebond à partir des derniers planchers a échoué alors que le Cac 40 reste sous pression. Si rien n'est encore perdu au-dessus des 2663 points, l'indice devra toutefois donner un sérieux coup de rein pour s'éloigner durablement de ce niveau or rien ne vient encore soutenir ce scénario. Le Cac 40 reste en fait pour le moment collé à ses planchers et est irrésistiblement tiré vers le bas à chaque nouvelle alerte, or celles-ci ne manquent pas d'animer le marché actuellement.

Dans ce contexte, l'équipe de Tradingsat.com émet un avis neutre sur la séance à venir. Cependant, un franchissement des 2760 points raviverait la tension à l'achat, tandis qu'une rupture des 2663 points relancerait la pression vendeuse.

Concernant les rendez-vous macro-économiques du jour, ceux-ci se concentreront aux États-Unis avec à 14h30 la publication simultanée des commandes de biens durables et des inscriptions hebdomadaires au chômage. Enfin à 16h00, les ventes de logements neufs seront dévoilées en espérant qu'elles réservent de meilleures surprises que les ventes de logements anciens publiées la veille.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

Graphique en données horaires

CAC 40 : Barack obama ne convainc pas (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Barack obama ne convainc pas (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+322.80 % vs +16.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat