Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 576.06 -0.28 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Troisième séance de recul à Paris, la Chine inquiète à nouveau

lundi 14 janvier 2019 à 12h55
Le ralentissement du commerce chinois plombe le CAC 40

(BFM Bourse) - Le regain d'inquiétudes sur la santé de l'économie mondiale, au vu d'un très net recul des chiffres du commerce chinois en décembre, plombe le CAC 40 qui perd près de 0,9% à la mi-journée.

Le repli du marché parisien depuis jeudi se confirme et s'accentue même à la mi-séance lundi, sur fond de contraction des échanges commerciaux entre la Chine et le reste du monde. De quoi réveiller les inquiétudes sur la trajectoire de l'économie mondiale, alors que rien n'est encore résolu entre les autorités américaines et chinoises malgré la tonalité voulue rassurante des déclarations des uns et des autres la semaine dernière lors d'un premier round de négociations. Vers 12h45, le CAC 40 cède ainsi 0,87 % à 4739,73 points.

Des indicateurs macroéconomiques en recul

Décembre n'a pas été propice au commerce pour la Chine. Selon les chiffres officiellement publiés lundi, les exportations du pays ont chuté de 4,4% sur un an en décembre, la plus forte baisse depuis deux ans. Et dans le même temps les importations ont flanché de 7,6%, révélant la faiblesse de la demande domestique.

La situation n'est guère plus brillante en zone euro, où la production industrielle dans la zone euro a diminué de 3,3% en novembre, du jamais vu depuis six ans, ce qui met à mal les espoirs d'un rebond en fin d'année alors que le troisième trimestre avait déjà été décevant. Pour achever de plomber l'ambiance, la question du Brexit apparaît plus que jamais insoluble.

Le luxe sanctionné

Ces inquiétudes vis-à-vis de l'économie chinoise pénalisent notamment le luxe, LVMH cédant 3% et Kering 2,1%. Par ailleurs, une flopée de titres sont pénalisés par des dégradations d'analystes. Orpea chute de 7,6% après l'abaissement du conseil d'Exane qui s'attend à ce que le consensus de résultats doive s'ajuster à la baisse. Dégradé par Credit Suisse, Atos abandonne 4,9%, entraînant d'autres sociétés de conseil comme Sopra Steria (-4,6%) ou Altran (-4%). Schneider (-1,5%) et Legrand (-2,3%) pâtissent pour leur part d'une note de Kepler Cheuvreux, qui passe à conserver sur les deux électriciens.

Inversement, Air France-KLM gagne 1,9% après une note relativement encourageant de Bernstein, qui anticipe à court terme une bonne tenue du titre, même si la question de la compétitivité du groupe franco-néerlandais ne lui apparaît pas totalement résolue.

Par ailleurs, le secteur automobile parvient à rebondir, malgré un nouvel avertissement de la part d'un acteur allemand, Continental, qui fait suite à celui d'Osram en fin de semaine dernière. Les représentants français se montrent eux bien orientés lundi à l'image de Le Bélier (+2,3%), Valeo ou Plastic Omnium (+1,7%).

Le Brent de nouveau sous les 60 dollars

Les cours de l'or noir subissant également une nouvelle correction, avec -1,3% à 50,94 dollars pour le WTI et -1,17% à 59,77 dollars pour le Brent.

Du côté des changes, l'euro est en timide hausse (+0,02%) à 1,1470 dollar.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+290.30 % vs +12.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat