Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 025.20 -0.17 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Toujours au ralenti, la Bourse recule dans l'attente des midterms

mardi 6 novembre 2018 à 18h14
Le CAC en repli dans un marché encore au ralenti

(BFM Bourse) - Après avoir bouclé la séance très calme de lundi à l'équilibre, le CAC 40 recule de 0,51% à 5.075,19 points ce mardi, dans un marché où les opérateurs s'abstiennent de toute initiative, en attendant le résultats des élections de mi-mandat aux Etats-Unis.

L'activité ne s'intensifie toujours pas ce mardi sur le marché parisien où l'attentisme règne en maître avant les élections de mi-mandat aux Etats-Unis. Inchangé hier, le CAC 40 se replie tout de même de 0,51% à 5075,19 points à la clôture ce mardi, dans des volumes d'échanges encore plus faibles que la veille avec seulement 2,5 milliards d'euros échangés.

Intervenant comme leur nom l'indique au milieu du mandat du président des Etats-Unis, les "midterms" sont les élections des deux chambres du Congrès américain, où sont renouvelés la totalité des 435 sièges de la chambre des représentants et un tiers des 100 sièges du Sénat. Si celles-ci sont historiquement souvent défavorables au président en place, les pronostiqueurs sont cette fois particulièrement à la peine compte tenu du caractère clivant de Donald Trump et de la structure du scrutin, où les résultats dans quelques Etats clés (swing states) risquent de déterminer la couleur majoritaire de chaque chambre. Selon les dernières projections des intentions de vote, nous devrions assister à une victoire des démocrates à la Chambre des représentants et à un maintien, voire un renforcement, de la majorité républicaine au Sénat.

Les boursicoteurs peuvent cependant se rassurer en se souvenant que le S&P 500, l'indice phare de la Bourse américaine, n'a jamais enregistré de recul au cours de l'année suivant les élections de mi-mandat depuis 1946, quel que soit le parti ayant remporté (ou perdu) la majorité au Congrès, rappelle Mirabaud Securities. Néanmoins, une vague démocrate plus forte que prévu pourrait entraîner un regain de volatilité, selon la banque, et affaiblir le rendement du dollar et des obligations du Trésor US.

En Europe, l'indice PMI définitif d'octobre s'est replié à son plus faible niveau depuis deux ans, tandis que les commandes à l'industrie allemande ont progressé de façon inattendue en septembre.

Avant d'entrer ce mercredi dans le cœur de la saison allemande des résultats, les investisseurs ont également misé sur la prudence à la Bourse de Francfort ce mardi. L'indice phare, le Dax, cédant 0,09%, les opérateurs préférant se tenir à l'écart du marché aujourd'hui. Le constat est le même à la Bourse de Londres, où l'indice des principales valeurs, le FTSE100 (ou "Footsie") recule de 0,89% à cause d'un repli des valeurs de la distribution et des télécoms.

Les équipementiers auto toujours à la peine

Du côté des valeurs françaises, le secteur des équipementiers automobiles comme Actia (-3,06%), Faurecia (-2,88%), Lisi (-2,12%), Valeo (-1,13%) et Plastic Omnium (-2,07%) continuent de souffrir après des informations plus détaillées dans certains pays européens du repli des ventes automobiles au trimestre écoulé.

Au sein de l'indice vedette de la place parisienne, pas de grands mouvements à signaler. Bouygues signe la pire performance du jour avec une perte de 2,02% tandis que Publicis domine le palmarès ce mardi, à +1,85%.

À noter, la légère progression du titre Airbus (+0,49%), l'avionneur célébrant le premier vol de l'A330-800 qui ouvre la voie à sa certification dès 2019.

Wall Street également dans l'attente

La Bourse de New York est orientée en hausse mardi, vers 18h00, dans l'attente du résultat des élections de mi-mandat, qui sera déterminant pour la suite de la présidence de Donald Trump. Quelques heures après l'ouverture des premiers bureaux de vote, le Dow Jones gagnait 0,41% à 25.565,13 points, le S&P 500 prenait lui 0,31% à 2.746,73 points et l'indice technologique Nasdaq Composite progressait à peine plus, à +0,36% et 7.355,60 points.

Le calme règne également sur le marché des changes, avec un euro à 1,1415 dollar (+0,03%) vers 18h00.

Seul le marché pétrolier n'était pas atteint de paralysie ce mardi avec un baril de pétrole Brent en recul de près de 1,95% à 71,29 dollars tandis que le baril de WTI texan cédait lui 2,14% à 61,38 dollars. En cause, des sanctions américaines à l'encontre de l'Iran "finalement moins strictes que prévu", pour les analystes d'Invest Securities, "les Etats-Unis ayant autorisé huit pays, dont la Chine et la Corée du Sud, à pouvoir acheter du pétrole iranien pendant encore six mois".

Quentin Soubranne - ©2018 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.20 % vs +1.09 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat