Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Timide rebond pour l'indice CAC 40
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 190.17 +0.56 % Temps réel Euronext Paris
5 162.24Ouverture : 5 208.33+ Haut : 5 158.79+ Bas :
+0.54 %Perf Ouverture : 5 161.08Clôture veille : 3 002 350 KVolume :

Cac 40 : Timide rebond pour l'indice CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a retrouvé des couleurs mercredi après quatre séances consécutives de baisse, les chiffres de l'inflation en zone euro alimentant l’espoir de nouvelles mesures de la part de la Banque centrale européenne.

Eurostat a publié ce matin ses données flash concernant le taux d’inflation de la zone euro en décembre 2014, ressorti à -0,2%, en baisse par rapport au mois précédent, où il était de 0,3%.

Ce taux negatif de l’inflation annuelle de la zone euro pour décembre est attribuable à la chute des prix de l’énergie (-6,3%, contre -2,6% en novembre), selon ce rapport.

"Dans ce contexte de risque déflationniste, amplifié par la forte chute des anticipations d’inflation lisibles sur les marchés financiers, les anticipations d’action de la BCE devraient continuer de se renforcer", ont souligné tôt ce matin les analystes du CM-CIC Securities.

"Nous considérons que la BCE n’a d’autre choix que d’annoncer de nouvelles mesures le 22 janvier (...)", a ajouté le courtier.

Toujours dans la zone euro, le taux de chômage s’est maintenu à 11,5% de la population active pour le troisième mois d’affilée en novembre.

Mercredi, le CAC 40 a rebondi de 0,72% sur les 4 112 points. Vinci a signé la plus forte hausse de l'indice (+3,7%), avec Airbus et Total, qui ont gagné respectivement 2,6% et 2,3%.

Le titre Vinci était donc en vedette, au côté d'Eiffage (+4,2%). Les deux groupes de construction et de concessions ont profité à plein des dernières informations sur l'avancée rapide des négociations entre l'Etat et les concessionnaires autoroutiers.

Selon Les Echos, ces négociations "ont bien avancé", a tel point que la signature d'un accord en 15 points d'ici au 15 janvier est un objectif qui "apparaît aujourd'hui atteignable".

A l'inverse, EDF et les valeurs bancaires ont fin en baisse. BNP Paribas (-1,7%) a notamment été pénalisé par une dégradation d'analyste.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI