Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 038.15 +2.62 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Regain d'appétit pour le risque à la Bourse de Paris

mardi 23 juin 2020 à 12h30

(BFM Bourse) - Le CAC 40 progresse de plus de 1,5% à la mi-journée mardi, repassant à nouveau le fameux seuil de 5000 points (alors que l'indice échoue depuis plusieurs séances à clôturer au-delà). La publication d'indicateurs PMI supérieurs aux attentes en Europe explique largement le regain d'optimisme.

Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Après avoir échoué à plusieurs reprises ces derniers jours à se maintenir au-delà du niveau -symbolique- de 5000 points, l'indice phare de la Bourse de Paris tente à nouveau un débordement. Peu avant 12h30, le CAC 40 se hisse à 5029,88 points, en hausse de 1,64% par rapport à la dernière clôture, dans un volume plutôt moyen de d'euros.

Après un nouvel épisode de grand professionnalisme du côté de l'administration Trump, au cours duquel son conseiller pour les questions commerciales Peter Navarro a d'abord fait savoir que l'accord commercial avec la Chine était terminé, avant finalement de se raviser en expliquant que ses propos (il s'exprimait en direct à la télévision...) avaient été sortis de leur contexte, les contrats à terme sur les indices US repartent de l'avant, augurant d'une hausse de l'ordre de 0,8% à l'ouverture de Wall Street. Donald Trump a toutefois lui aussi dû intervenir pour assurer que l'accord restait en vigueur.

En Europe, l'optimisme revient après la publication des différents indices PMI d'IHS Markit dont la version "flash" révèle un redressement de l'activité supérieur aux attentes dans la zone euro en juin (tirée d'ailleurs par la France où l'indice composite s’est redressé à 51,3 en juin, contre 32,1 en mai, l'activité de l’industrie manufacturière tout comme celle du secteur des services ayant renoué avec la croissance). Pour l'ensemble de la zone, "Le redressement de l’indice PMI au mois de juin laisse espérer l’amorce d’une reprise économique au cours de l’été, favorisée par la levée progressive des mesures de confinement", indique l'économiste Chris Williamson, en pointant toutefois l’évolution "particulièrement préoccupante" du marché du travail. Un facteur qui pourrait entraîner un essoufflement rapide du rythme de la reprise économique.

Les opérateurs choisissent toutefois de voir le verre à moitié plein, se reportant à nouveau sur les secteur cycliques comme l'automobile (+6,8% pour Peugeot, +5,9% pour Faurecia, +5,1% pour Valeo) ou les financières (Natixis et Scor +5,9%, CNP +5,3%, Société Générale +4,2% et Crédit Agricole 4,1%).

Bouygues monte de 4,3% dans le sillage du relèvement du conseil de JPMorgan à "surpondérer". Mis en lumière par Credit Suisse, LVMH prend 2,7%, et Capgemini 2,3% après une note de Citigroup.

Parmi les rares baisses du moment, Technicolor cède 7,2% après l'annonce d'une énième restructuration financière qui va entraîner une nouvelle dilution des actionnaires en vue d'une possible relance...

L'euro est évidemment recherché au vu des indicateurs PMI, gagnant 0,3% à 1,1296 dollar.

L'optimisme perdure également sur le marché du pétrole, le WTI se hissant à 41,52 dollars (+1,92%) et le Brent à 43,89 (+1,90%).

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat