Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Les yeux rivés sur Chypre, le CAC 40 se montre prudent
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Les yeux rivés sur Chypre, le CAC 40 se montre prudent

L'indice phare clôture à -0,1% vendrediL'indice phare clôture à -0,1% vendredi

(Tradingsat.com) - Malgré une tentative avortée de retour dans le vert, l'indice CAC 40 a finalement clôturé stable à 3 770 points (-0,1%), dans un marché prudent sur la situation de Chypre, à qui la BCE et l'Union européenne ont envoyé un ultimatum, laissant jusqu'à lundi au gouvernement pour présenter un plan B.

L’île doit trouver 5,8 milliards d’euros en échange d’un plan d’aide de 10 milliards afin d’éviter un effondrement de son système financier après le rejet, le week-end dernier, d’un projet de taxation des dépôts bancaires.

Le nouveau projet est de créer un fonds de solidarité qui regrouperait des actifs publics, dont les futurs revenus issus de l'exploitation des réserves de gaz, afin qu'il participe au plan de sauvetage.

Le Parlement doit se prononcer sur cette possibilité alors que la BCE a annoncé qu'elle couperait l'accès aux liquidités d'urgence aux banques de l'île le 25 mars.

"Dans ce cas, l'issue serait une faillite du système bancaire qui entraînerait dans sa chute toute l'économie du pays rendant inévitable la sortie de Chypre de la zone euro", a commenté ce matin le CM-CIC.

L'éventualité d'une taxation des dépôts bancaires à Chypre est "clairement sur la table" dans les discussions entre dirigeants chypriotes pour tenter de trouver les milliards d'euros exigés par l'Union européenne en échange d'un plan d'aide, a déclaré vendredi à l'agence Reuters le ministre chypriote des Finances, Michael Sarris.

GDF Suez tire son épingle du jeu

Alors que la Bourse de Paris a été pénalisée par le secteur bancaire et les valeurs cycliques, à l'image de Société Générale (-2,5%) et Lafarge (-2,3%), GDF Suez s'est distingué avec une hausse de 2,6%.

Le titre du fournisseur d'énergie a profité du soutien de HSBC qui a relevé sa recommandation sur la valeur de "Sous-pondérer" à "Surpondérer".

Valeur défensive par excellence, Essilor a grimpé de 3,1% signant la meilleure performance du jour parmi les valeurs du CAC 40.

PPR qui a annoncé un changement de nom (Kering) a clôturé en baisse de 1,2%, tandis que France Télécom a fini stable suite à une note prudente d'Oddo.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI