Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Les craintes économiques pèsent sur la tendance
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Les craintes économiques pèsent sur la tendance

Les craintes économiques pèsent sur la tendanceLes craintes économiques pèsent sur la tendance

(Tradingsat.com) - Après une fin de semaine positive dans le sillage de l'emploi américain, les marchés européens repartent à la baisse ce lundi à la mi-séance, affectés par la révision en baisse des prévisions de croissance de la Banque mondiale pour l'Asie. A ces craintes économiques viennent s'ajouter les inquiétudes liées à la santé des entreprises américaines, alors que la saison des trimestriels débute ce soir à Wall Street avec la publication du géant de l'aluminium Alcoa. A noter qu'aucune statistique n'est prévue ce jour outre-Atlantique.

Par ailleurs, le ministre espagnol de l'Economie Luis de Guindos a déclaré que son pays n'avait pas besoin d'aide, sujet devrait figurer au menu de la réunion de l'Eurogroupe à Luxembourg prévue aujourd'hui, tout comme le lancement officiel du Mécanisme européen de stabilité. Le nouveau pare-feu recevra 32 milliards d'euros de capital au cours du mois d'octobre afin de disposer d'une capacité d'intervention de 200 milliards d'euros.

A la Bourse de Paris, l'indice CAC 40 évolue en repli de 1,2% à 3 415 points. Seul PPR affiche une performance positive (+2,4%). Le titre est porté par les rumeurs de presse évoquant une scission ("spin-off") puis une introduction en Bourse de La Fnac, activité dont le groupe souhaite se séparer dans le cadre de son recentrage sur le secteur du luxe. Un conseil d'administration serait convoqué mardi pour voter le projet. La mesure serait ensuite proposée à l'assemblée générale de mai 2013 et la séparation serait donc effective, au plus tôt, à la fin du premier semestre 2013.

A l'inverse, le secteur de la construction est particulièrement chahuté à l'image de Saint-Gobain (-2,7%), Lafarge (-2,5%) et Vinci (-1,5%). Même son de cloche du côté des banques, Société Générale (-2,4%) et Crédit Agricole (-1,6%) étant sous pression.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI