Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 578.60 +0.15 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le marché achète le scénario d'une inflation transitoire vendu par la BCE et repart de l'avant

vendredi 11 juin 2021 à 12h45
Le marché parisien repart à la conquête de nouveaux sommets

(BFM Bourse) - Pas perturbés par les chiffres de l'inflation américaine ressortis supérieurs aux attentes, les investisseurs adhèrent au discours des banques centrales d'une hausse des prix seulement transitoire. À la mi-journée, le CAC 40 grimpe même à un nouveau pic annuel, désormais à moins de 5% de son record historique...

Les bonnes nouvelles, les (apparentes) mauvaises nouvelles... les marchés achètent tout. Preuve en est encore une fois avec la réaction des investisseurs parisiens ce vendredi matin, après que l'indice des prix à la consommation -indicateur le plus attendu de la semaine- a augmenté de 5% sur un an aux Etats-Unis en mai, soit sa plus forte hausse depuis 2008, quand le consensus tablait sur 4,7%. On aurait pu imaginer que cela nourrisse les craintes inflationnistes des opérateurs et pèse sur les marchés actions, ou a minima provoque un sursaut du taux à 10 ans américain, mais il n'en est rien, les investisseurs faisant preuve d'un calme... olympien.

Ils estiment également que cette publication devrait inciter la Fed à ne pas modifier sa politique monétaire, à l'instar de la BCE qui s'est engagée ce jeudi à maintenir un soutien massif au crédit et à l'activité, arguant qu'une normalisation trop rapide risquerait de faire grimper les coûts de financement et de compromettre la reprise. L'institution a par ailleurs nettement relevé ses prévisions de croissance et d'inflation, tablant désormais sur une hausse des prix à la consommation de 1,9% cette année et 1,5% l'année prochaine, tout en répétant qu'elle ne croyait pas à un dérapage durable des prix. Scénario acheté par les investisseurs, alors que les experts s'attendent également à ce que le pic d'inflation ait été atteint sur le mois de mai, selon le consensus établi par Bloomberg.

Dans le sillage du nouveau record atteint par le S&P jeudi en clôture, le marché parisien s'affiche donc dans le vert à la mi-journée. Le CAC s'adjuge 0,60% à 6.585,70 points, un niveau correspondant à un nouveau pic annuel, et à moins de 5% (-4,86%) de son plus haut historique inscrit le 4 septembre 2000 en clôture.

Une hausse tirée, comme il est de coutume, par les poids lourds du luxe (+1,9% pour LVMH et +1,1% pour Hermès, qui évoluent à des niveaux inédits), alors que plusieurs valeurs technologiques se distinguent également (+2,6% pour Capgemini, +1,6% pour Teleperformance, +1,3% pour Dassault Systèmes). La meilleure performance à la mi-séance revient néanmoins à Renault, dont le titre reprend 5,3% à 12h30. De l'autre côté, le secteur bancaire est à la traîne, souffrant du reflux des taux d'emprunts d'Etat (-1,3% pour Société Générale, -0,8% pour Crédit Agricole), tandis qu'URW rend une petite partie de ses gains récents (-1,2%).

Sur le SRD, Scor domine le palmarès avec un gain de 6,4% dans la foulée de la conclusion d'un accord amiable avec son principal actionnaire Covéa après une tentative de rachat tendue et plusieurs différends judiciaires. La maison champenoise Laurent-Perrier a de son côté fait part d'une contraction de 20% de ses ventes sur son exercice décalé, mais d'un progression de 6% de son bénéfice net grâce à un bond de sa marge opérationnelle. Le titre grappille 0,7%.

Au rayon des sciences de la vie, Lysogne décolle de 11% après avoir annoncé l'acquisition d'une licence exclusive mondiale d'un nouveau candidat médicament de thérapie génique, qui pourrait devenir le troisième projet clinique de la biotech française.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut repartent en légère hausse et sont en passe de signer leur troisième progression hebdomadaire consécutive, soutenus par les perspectives de reprise de la demande en Europe, aux Etats-Unis et en Chine. Vers 12h45, le baril de Brent reprend 0,32% à 72,75 dollars et celui de WTI avance dans les mêmes proportions, à 70,34 dollars. Au lendemain de la réunion de la BCE, la monnaie unique se replie de 0,21% face au billet vert à 1,2152 dollar.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +32.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat