Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le luxe et les cosmétiques soutiennent le CAC 40
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 244.99 +0.55 % Temps réel Euronext Paris
5 239.46Ouverture : 5 251.25+ Haut : 5 218.61+ Bas :
+0.11 %Perf Ouverture : 5 216.07Clôture veille : 1 509 290 KVolume :

Cac 40 : Le luxe et les cosmétiques soutiennent le CAC 40

L'indice phare parisien progresse à la mi-séanceL'indice phare parisien progresse à la mi-séance

(Tradingsat.com) - Hésitante hier, la Bourse de Paris repart de l'avant ce mardi, soutenue par quelques solides publications annuelles dans le secteur du luxe et des cosmétiques. Le groupe L'Oréal grimpe ainsi de près de 4% et s'offre une première place au palmarès des hausses du CAC 40, qu'il surperforme nettement (+0,4% pour l'indice phare à la mi-séance).

Le géant des cosmétiques a publié lundi soir des comptes annuels 2012 en forte progression, marqués par une croissance à deux chiffres du résultat d'exploitation (+12,3% à 3 697,3 millions d'euros) et du résultat net part du groupe (+17,6% à 2 868 millions d'euros), pour un chiffre d'affaires en hausse de 10,4% à 22,46 milliards d'euros.

De plus, Jean-Paul Agon se montre confiant pour 2013. Dans un entretien au Figaro, le PDG de L’Oréal estime que le groupe surperformera cette année son marché, dont la croissance devrait avoisiner les 4,5 %, et ce "dans chacune de [ses] divisions".

De son côté, Hermès a relevé mardi son objectif de marge opérationnelle pour l'année 2012 après avoir publié des ventes annuelles supérieures aux attentes, notamment grâce à un quatrième trimestre exceptionnel sur fond de demande soutenue.

Le groupe de luxe anticipe désormais une marge opérationnelle légèrement supérieure au niveau record réalisé en 2011, soit au-dessus de sa fourchette initiale de prévisions comprise entre 27,8% et 31,2%.

Les ventes d'Hermès ont grimpé de 22,6% l'année dernière (+16,4% à taux de change constants), à 3,48 milliards d'euros, dépassant le consensus de place qui était situé autour de 3,4 Mds€. Le groupe a profité d'une croissance de 18,5% au quatrième trimestre.

Séance plus difficile en revanche pour le secteur automobile, Michelin et Faurecia reculant de respectivement -3,6% et -0,8% après des chiffres décevants. Le premier s'est montré prudent sur 2013, avec l’annonce de volumes et d’un résultat opérationnel stables par rapport à 2012.

Le second n'a pas non plus convaincu sur ses perspectives, le groupe anticipant cette année une nouvelle baisse du marché automobile européen (-4 à -5%). Oddo a d'ailleurs confirmé son opinion "Neutre" après cette publication, "en dépit d'une valorisation modeste", jugeant la dynamique peu porteuse à court terme.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI