Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le croissance chinoise pèse sur le CAC 40
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : Le croissance chinoise pèse sur le CAC 40

L'indice parisien cède 0,9% à la mi-séanceL'indice parisien cède 0,9% à la mi-séance

(Tradingsat.com) - L'indice CAC 40 recule de 0,9% ce lundi à la mi-séance vers les 3 695 points, le ralentissement surprise de l'économie chinoise au premier trimestre (+7,6% contre +7,9% au T4 2012) alimentant les craintes sur la croissance mondiale.

Malgré la volonté de réformes et de transformation du modèle de croissance, la consommation et les services peinent à prendre le relais des exportations et de l’industrie.

"Les réformes mises en place (renforcement de la sécurité sociale ou du système de retraite, modification des 'Hukou'…) sont des tâches de fond et le gouvernement n’aura pas d’autre alternative que d’injecter des fonds publics pour maintenir la croissance, ce qui impliquera un poids des investissements toujours aussi important dans le PIB. Nous restons cependant convaincus que l’objectif de 7,5% de croissance sera respecté et même dépassé", a commenté ce matin le CM-CIC Securities.

Un indicateur économique qui pèse néanmoins sur les valeurs cycliques, à l'image de Vallourec (-4,2%), Renault (-3,5%) et Schneider Electric (-2,8%).

Lanterne rouge, Accor chute de 5% à 25,4 euros suite à une dégradation de Credit Suisse. L'analyste est passé de "Surperformance" à "Sous-performance" sur le groupe hôtelier en abaissant l'objectif de cours de 28,6 à 26,9 euros.

Bouygues perd 1,1% alors que la filiale télécom du groupe de BTP vient de lancer ses premières offres 4G avec des prix en baisse, sur fond de guerre des prix dans le mobile. Cependant, Oddo a réitéré un conseil à "Alléger" sur la valeur, l'analyste évoquant un marché qui va rester concurrentiel et une prévision de 900 M€ d’Ebitda pour Bouygues Télécom en 2013 qui "pourrait donc être à risque".

A l'inverse, Saint Gobain se distingue (+1,5%) grâce à un changement d'opinion de Bank of America-Merrill Lynch qui est passé de "Sous-performance" à "Achat" sur le dossier.

Sanofi (+1,3%) profite du soutien de Morgan Stanley dont l'objectif de cours a été porté de 80,5 à 100 euros.

EDF prend 0,6% au lendemain d'une intervention télévisée d'Arnaud Montebourg au cours de laquelle le ministre du Redressement productif a confirmé que l'Etat étudiait la possibilité de s'alléger au capital de certaines sociétés cotées.

Hors CAC, Bureau Veritas recule de près de 4% alors que Berenberg a dégradé le spécialiste des prestations d'évaluation de conformité et de certification de "Achat" à "Conserver" avec un objectif de cours revu à 94 euros, contre 96 euros précédemment.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI