Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 reste prudent, les Etats-Unis toujours dans l'impasse
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 379.54 +0.50 % Temps réel Euronext Paris
5 339.76Ouverture : 5 391.89+ Haut : 5 330.32+ Bas :
+0.74 %Perf Ouverture : 5 352.76Clôture veille : 2 231 130 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 reste prudent, les Etats-Unis toujours dans l'impasse

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - L'accord tant attendu aux Etats-Unis sur le relèvement du plafond de la dette n'est pas arrivé, ce qui pèse encore lundi sur les marchés actions.

"La semaine démarre sans accord, malgré une accélération des discussions en coulisse entre les responsables des deux partis au Sénat. Il serait logique que l’appétit pour le risque retrouvé en fin de semaine dernière s’inverse aujourd’hui", a commenté aujourd'hui un broker parisien.

A la Bourse de Paris, l'indice CAC 40 recule de 0,13% à la mi-séance vers les 4 214 points, pénalisé notamment par la baisse du secteur bancaire. Crédit Agricole et Société Générale perdent plus de 1%.

A l'inverse, les "Utilities" et les valeurs télécoms tirent leur épingle du jeu. Par ailleurs, l'éditeur Dassault Systèmes est sous pression après avoir lancé un avertissement sur ses résultats, tandis que l'action Peugeot chute de plus de 9% sur fond de rumeur.

Selon la presse, le constructeur français PSA Peugeot Citroën prépare une augmentation de capital de 3 milliards d’euros par le biais de laquelle l’Etat français et le chinois Dongfeng détiendraient chacun 20% à 30% du capital. La famille Peugeot apparait divisée sur sa participation à l’opération pour contrebalancer l’influence du chinois Dongfeng, d’après La Tribune.

EDF grimpe de 2,6% en tête des hausses du CAC 40. Les ambitions d'EDF dans le nucléaire aux Royaume-Uni pourraient bientôt se concrétiser. Le ministre de l’Energie britannique, Ed Davey, a déclaré à la BBC être "extrêmement proches d’un accord avec l'électricien français" pour la construction et l'exploitation de deux centrales de nouvelle génération EPR.

Alcatel-Lucent se stabilise sur les 2,75 euros après une semaine mouvementée. Les analystes continuent néanmoins de revaloriser le dossier. Barclays est passé ce matin de "Pondération en ligne" à "Surpondérer" sur l'équipementier.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...