Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 finit en baisse, plombé par la BCE et une rumeur de marché
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 291.22 +0.42 % Temps réel Euronext Paris
5 274.36Ouverture : 5 291.60+ Haut : 5 259.63+ Bas :
+0.32 %Perf Ouverture : 5 268.85Clôture veille : 2 129 070 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 finit en baisse, plombé par la BCE et une rumeur de marché

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a clôturé dans le rouge jeudi soir, déçue par les propos de Mario Draghi et plombée par une rumeur de marché selon laquelle des banques à échelle systémique pourraient être dégradées.

Le président de la Banque centrale européenne Mario Draghi a confirmé jeudi sa volonté de maintenir une politique très accommodante, mais l’absence d’éléments concrets n’a pas convaincu le marché.

Par ailleurs, les taux directeurs de la BCE sont restés inchangés (0,25% pour le taux refi) en dépit un rythme de hausse des prix passé dans une "zone dangereuse" sous le seuil de 1% l'an.

Aux États-Unis, le Département au Travail a annoncé avoir recensé 330 000 inscriptions hebdomadaires au chômage pour la semaine close le 4 janvier, soit une baisse de 15 000 par rapport à la semaine précédente. Les économistes s'attendaient à une baisse moins importante avec 337 000 nouveaux inscrits.

Côté valeurs, les banques se sont retournées à la baisse à la suite d'une rumeur évoquant une possible dégradation des établissements à échelle systémique. BNP Paribas a cédé 1,7%, Crédit Agricole 0,7% et Société Générale 0,2%.

Alcatel-Lucent a accusé pour sa part le plus fort repli du CAC 40 (-4,6% à 3,24 euros) après une dégradation de la Deutsche Bank.

A l'inverse, Essilor (+1,3%) a profité d'un changement de recommandation d'analyste. A l'inverse,

Hors indice phare, le chimiste Arkema a reculé de 3% à la suite d'un avertissement sur ses résultats 2013, tandis qu'Havas a perdu 4,4% après l'annonce du départ de David Jones, directeur général monde et numéro deux du groupe de publicité, qui sera remplacé par le PDG Yannick Bolloré, fils du principal actionnaire.

Iliad a flambé de plus de 4% à 163,2 euros alors que sa filiale télécoms a annoncé de nouvelles destinations en roaming dans le forfait mobile Free. Par ailleurs, Nomura a réitéré jeudi une recommandation "Achat" sur le titre avec un objectif de cours de 195 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...