Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le cac 40 au plus bas après la publication du pib américain
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 158.78 -0.78 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 153.76+ Bas :
-0.58 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 1 420 160 KVolume :

Cac 40 : Le cac 40 au plus bas après la publication du pib américain

Le cac 40 au plus bas après la publication du pib américainLe cac 40 au plus bas après la publication du pib américain

PARIS (Reuters) - L'indice CAC 40 a inscrit vendredi un nouveau plus bas de l'année à la Bourse de Paris après l'annonce d'une croissance américaine moins élevée qu'espéré, confirmant les craintes du marché d'un ralentissement de l'économie aux Etats-Unis.

Vers 15h, le CAC 40 chutait de 2,06% à 3.636,21 points après être tombé à son plus bas niveau depuis le 1er décembre à 3.630,75 points (-2,2%) dans le sillage de la publication américaine. L'indice phare de la place parisienne abandonnait 1,3% avant la statistique du PIB américain.

"Les chiffres du PIB déçoivent, et la nervosité des investisseurs avec la crise de la dette américaine accentue la réaction des marchés", commente Meir Ben Amran, responsable des ventes small et midcaps chez Aurel-BGC.

Le produit intérieur brut de la première puissance économique mondiale a augmenté de 1,3% en taux annuel au deuxième trimestre, selon une première estimation, alors que les économistes attendaient en moyenne une croissance de 1,8%.

De même, les indices paneuropéens FTSEurofirst 300 et Euro Stoxx 50 reculaient respectivement de 1,53% et 1,87%. Les places de Londres et Francfort cédait 1,47% et 1,39%.

A Wall Street, les indices Dow Jones et S&P 500 perdaient 1% dans les premiers échanges.

"Le PIB américain est médiocre. La surprise vient de la très forte révision en baisse sur le premier trimestre, due à des effets de stocks. Le deuxième trimestre est meilleur mais reste très médiocre", souligne Bruno Cavalier, économiste chez Oddo Securities.

"En bref, on a une économie américaine qui évolue depuis six mois à un rythme qui est dangereusement proche du seuil de récession et, à court terme, on n'a pas d'éléments très encourageants de l'économie réelle ou des responsables de la politique économique", ajoute l'économiste.

Sur la semaine, le CAC 40 enregistre un recul de 5,35%, sa plus forte baisse hebdomadaire depuis 14 mois. Le prochain support technique important de l'indice se situe désormais à 3.591 points, selon les analystes graphiques d'Aurel-BGC.

Alexandre Boksenbaum-Granier, avec Juliette Rouillon et Blaise Robinson, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI