Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 569.36 +0.21 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC 40 a trébuché de 2% vendredi, craignant l'affaiblissement de la conjoncture en Europe

vendredi 22 mars 2019 à 17h21
Le CAC 40 a reculé de 2,5% cette semaine

(BFM Bourse) - Des indicateurs économiques avancés nettement inférieurs aux attentes en zone euro ont ramené vendredi les marchés à la réalité de la conjoncture plus difficile que traverse actuellement l'économie européenne. Le CAC 40 qui s'était envolé la semaine précédente a enregistré un repli hebdomadaire de 2,5%.

Le CAC 40 a reflué de 2,03% à 5269,92 points vendredi, dans un volume d'échanges légèrement supérieur au milliard d'euros. Sur la semaine, l'indice parisien de référence a cédé 2,5%. Il s'agit de la troisième baisse hebdomadaire en l'espace de quatorze semaines.

Après avoir démarré en légère hausse, porté par l'élan de Wall Street jeudi soir consécutivement aux annonces de la Réserve fédérale mercredi, le marché parisien s'est brusquement retourné en prenant connaissance de la première lecture des indices PMI pour la zone euro au mois de mars, du fait d'une faiblesse des deux principales locomotives. Le baromètre d'activité du secteur privé en France, calculé par le cabinet IHS Markit, a déçu les investisseurs, retombant à 48,7 points en mars, notamment en raison d'une forte contraction du volume des nouvelles affaires à l'exportation, signe d'un nouveau ralentissement du secteur privé dans son ensemble. De même, le secteur manufacturier allemand s'est encore contracté en mars, alimentant les craintes que les conflits commerciaux amplifient le fléchissement d'activité de la première économie européenne.

La correction s'est accentuée ensuite au vu de l'ouverture de Wall Street dans le rouge bien vif (-1,8% pour le S&P 500 et -2,2% pour le Nasdaq, au moment où Paris clôturait).

Les banques encore dans le rouge, délestage sur les cycliques

Seule quelques valeurs défensives comme Elior (+2%) ou Korian (+0,8%) ont échappé à la pruge, Soitec (+1,4%) profitant de son côté d'une bonne orientation du secteur des semi-conducteurs après les résultats publiés par Micron jeudi).

Au contraire les valeurs cycliques ont collectionné les dernières places du palmarès, à l'image d'Eramet (-6,6%), Imerys (-6,5%), Rexel (-5%) ou encore Saint-Gobain (-3,8%). Le secteur bancaire a encore souffert du contexte des taux bas -avec notamment un retour à zéro du taux de rendement du Bund allemand à dix ans. Société Générale a abandonné 4% et BNP Paribas 3,3%.

Dans ce contexte, Réalités a signé une progression d'autant plus remarquable (+2,3%) grâce à le des résultats annuels de très bonne facture pour le promoteur immobilier, qui est parvenu à dépasser les attentes malgré l'abandon du projet YelloPark.

Au chapitre pétrolier, le baril de Brent trébuchait de 2,12% à 66,41 dollars en fin de séance et son homologue américain, le WTI, perdait 2,52% à 58,47 dollars.

Enfin, l'euro lâchait 0,75% après la publication des indices PMI, à 1,1292 dollar.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.70 % vs +12.03 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat