Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La peur fait chuter le CAC 40 de plus de 3%
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 117.66 -1.57 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.37 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 4 289 600 KVolume :

Cac 40 : La peur fait chuter le CAC 40 de plus de 3%

tradingsat

(Tradingsat.com) - Après -1,75% mercredi et -2,06% jeudi la Bourse de Paris a accéléré vendredi son mouvement de correction en chutant de 3,19% à 4630,99 points, sous l’effet des inquiétudes grandissantes sur le ralentissement économique chinois. Sur l’ensemble de la semaine, le CAC 40 a abandonné 6,57%, son pire score hebdomadaire depuis les -7,03% de la première semaine de décembre 2014.

La séance a été marquée par une très forte volatilité. Après une ouverture en forte, le marché est revenu proche de l’équilibre en fin de matinée, avant de perdre à nouveau beaucoup de terrain, pénalisé par Wall Street.

"Le marché connaît un pic de volatilité et l'inquiétude ne retombe pas pour l'instant. Les indices européens suivent les marchés américains, qui reculent fortement alors qu'ils résistaient plutôt bien jusqu'à présent", note Alexandre Baradez, analyste chez IG France.

Il souligne que "les investisseurs sont soumis à un cumul de facteurs", entre les craintes sur la croissance mondiale, les incertitudes sur la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed) et les possibles élections en Grèce.

Dans l'immédiat, "les investisseurs sont surtout préoccupés par la nouvelle chute des marchés asiatiques", rappelle de son côté le courtier Aurel BGC.

La Bourse de Shanghai a de nouveau plongé vendredi, terminant sur une chute de plus de 4%, alimentant les craintes sur le ralentissement chinois et ses conséquences sur l'économie mondiale.

L'activité manufacturière chinoise s'est en outre encore contractée lourdement en août, selon l'indice PMI de Markit.

"L'investisseur a peur!" résume Franklin Pichard, le directeur de Barclays Bourse. Il "s'interroge sur la réalité du niveau de croissance de la Chine, craignant qu'un atterrissage trop brutal de l'économie chinoise n'entraîne un ralentissement plus prononcé de l'économie mondiale", juge-t-il.

Aucune valeur du CAC 40 n’a terminé dans le vert, les plus lourds replis étant à mettre à l’actif du groupe cimentier Lafarge Holcim (-4,6%), du leader mondial de l’optique ophtalmique Essilor (-4,6%) et de Peugeot (-4,6%).

Le secteur financier a été sous pression, avec BNP Paribas (-3,87% à 55,58 euros), Crédit Agricole (-2,53% à 11,94 euros), Société Générale (-4,26% à 43,54 euros) et Axa (-3,81% à 22,07 euros).

Technip (-0,9%), Publicis (-1%) et Valeo (-1,4%) sont les valeurs ayant le mieux limité la casse sur l’indice phare.

Hors CAC 40, Ingenico a plongé de -6,2%, soit la plus forte baisse du SBF 120, plombé par la dégradation de la recommandation de Morgan Stanley.

La meilleure performance a été enregistrée par la petite compagnie pétrolière Maurel & Prom (+1,6%) après l’annonce de l`ouverture des deux premiers puits du champ gazier de Mnazi Bay situé en Tanzanie.

La foncière Mercialys, filiale de Casino, a tiré son épingle du jeu également (+1,2%) avec l’aide d’une recommandation favorable de Goldman Sachs.

A noter la poursuite du rebond de la société de biotechnologie Transgene, qui a gagné +8% au lendemain d’une envolée de +20%, alors que de nouvelles données devrait être bientôt dévoilées sur son produit d’immunothérapie TG4010.

F.B. avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI