Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Fed fait plonger les marchés, le CAC 40 finit à -2,3%
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 267.33 -0.08 % Temps réel Euronext Paris
5 267.66Ouverture : 5 287.85+ Haut : 5 265.36+ Bas :
-0.01 %Perf Ouverture : 5 271.70Clôture veille : 4 379 300 KVolume :

Cac 40 : La Fed fait plonger les marchés, le CAC 40 finit à -2,3%

La Réserve fédérale durcit le ton, le marché n'apprécie pasLa Réserve fédérale durcit le ton, le marché n'apprécie pas

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a clôturé en forte baisse jeudi, le CAC 40 (-2,3% à 3 624 points) ayant été plombé par les commentaires de la Réserve fédérale américaine.

Dans le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la Fed ("Minutes"), le président Ben Bernanke a durci le ton en évoquant un ralentissement voire une interruption du rythme de ses achats d’actifs, avant que les objectifs fixés en matière d’emploi ne soient atteints.

Par ailleurs, le marché a réagi négativement aux statistiques macroéconomiques publiées aux Etats-Unis. Le Département américain au Travail a recensé 362 000 inscriptions hebdomadaires au chômage aux Etats-Unis pour la semaine close le 16 février, soit une hausse de 20 000 par rapport à la semaine précédente. Cette progression est supérieure aux anticipations des économistes qui tablaient en moyenne sur une hausse moins importante avec 353 000 nouvelles inscriptions. Les inscriptions de la semaine précédente ont été révisées en légère hausse à 341 000.

Après avoir chuté à -5.8 points en janvier (données non révisées), l'indice d'activité manufacturière régional "Philly Fed" est ressorti à nouveau en forte baisse à -12.5 points au mois de février, selon les derniers chiffres publiés jeudi par la Fed de Philadelphie. L'indice était attendu en moyenne à +1.1 points.

Selon les premières estimations de Markit, l'indice PMI Manufacturier, qui mesure la santé du secteur manufacturier aux Etats-Unis, est ressorti en légère baisse à 55.2 en février, contre 55.6 attendu en moyenne et 55.8 en janvier. L’indice avait signé le mois précédent sa plus forte progression depuis le mois de mars 2011.

Selon l'Association Nationale des Agents immobiliers (NAR), les ventes de logements anciens aux Etats-Unis se sont inscrites à un rythme annuel (ajusté des variations saisonnières) de 4.92 millions en janvier, par rapport à un niveau révisé de 4.90 millions le mois précédent (soit 9.1% par rapport à la même période de l'année dernière) et un consensus de 4.89 millions. Le stock des maisons existantes à vendre a reculé de 4.9% en janvier à 1.74 million d'unités soit 4.2 mois au rythme d'écoulement actuel. L'offre de stock de logements atteint son niveau le plus bas depuis avril 2005.

Enfin, selon le département américain de l'Energie, les stocks commerciaux de brut américains hors réserves stratégiques ont augmenté de 4,1 millions de barils pour la semaine close le 15 février, à 376,4 MB. Les stocks d'essence ont quant à eux reculé de 2,9 millions de barils et les stocks de produits distillés ont baissé de 2,3 millions de barils par rapport à la semaine précédente.

Sur le plan des valeurs, ce sont les financières et les "cycliques" qui ont le plus souffert, à l'image de BNP Paribas (-4,5%), Société Générale (-4,5%), Crédit Agricole (-4,4%), Renault (-3,7%) ou encore Alstom (-2,6%).

Seules trois sociétés ont sauvé l'honneur, Technip (+4,3%), Vallourec (+3,4%), Schneider (+2,3%) ayant été saluées après leurs résultats annuels. Capgemini qui a soufflé le chaud et le froid après une publication mitigée a finalement clôturé en hausse symbolique de 0,1%.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...