Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 567.02 +0.26 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris portée par la parole de Mario Draghi

mardi 18 juin 2019 à 13h00
La Bourse de Paris en nette hausse après les propos de Draghi

(BFM Bourse) - Le président de la BCE a déclaré que l'institution pourrait procéder à de nouvelles baisses de ses taux d'intérêts et assuré que le programme d'achats d'actifs avait "encore de la marge". Ces propos accommodants ont rassuré le marché et le CAC a bondi dans la foulée pour afficher un gain supérieur à 1% à la mi-séance.

Les principales Bourses européennes évoluent en nette hausse mardi après les commentaires -une nouvelle fois- accommodants de Mario Draghi. Le président de la Banque centrale européenne s'est en effet dit prêt à assouplir la politique monétaire si l'inflation demeure faible. Après une ouverture en léger repli (-0,08%), le baromètre de la place parisienne a immédiatement bondi en réaction à cette profession de foi, puis a légèrement accru ses gains au cours de la matinée pour afficher une progression de 1,24% à 5.457 points vers 12h25, dans un volume d'échanges supérieur au milliard d'euros.

Le discours de Mario Draghi intervient d'ailleurs dans le cadre d'une semaine chargée pour les Banques centrales puisque le comité de politique monétaire de la Fed entame également, mardi, une réunion de deux jours à l'issue de laquelle l'institution devrait confirmer une baisse des taux au cours de l'été. Les réunions de la Banque d'Angleterre, de la Banque de Norvège et de la Banque du Japon sont aussi attendues dans les prochains jours.

Dans le détail, Mario Draghi a expliqué qu'une baisse des taux d'intérêt faisait toujours partie des outils dont dispose la Banque centrale européenne. Et à quelques mois de passer la main fin octobre, le président italien de la BCE a plus généralement évoqué les "mesures de relance supplémentaires" qui "seront nécessaires", si l'inflation continue à s'éloigner du niveau légèrement inférieur à 2% visé par l'institut. Parmi ces outils figurent encore les rachats nets d'actifs, menés pour 2.600 milliards d'euros entre 2015 et fin 2018 et qui pourraient reprendre, l'institution disposant "encore d'une marge importante" pour agir, selon son président.

Coté indicateurs, le moral des investisseurs allemands s'est nettement dégradé en juin, l'indice de l'institut d'études ZEW qui mesure ce sentiment est ressorti à -21,1 contre -5,9 attendu par le consensus. "L'intensification du conflit (commercial) entre les Etats-Unis et la Chine, le risque accru d'un conflit militaire au Moyen-Orient et la probabilité plus élevée d'un Brexit sans accord assombrissent les perspectives de l'économie mondiale", explique l'institut de Leibniz dans un communiqué.

Le luxe porte le CAC, les bancaires en retrait

Sur le front des valeurs, seuls les secteurs bancaires et des semi-conducteurs évoluent en repli mardi matin. Les premières citées sont pénalisées par la perspective de taux d'intérêt durablement bas et affichent des baisses comprises entre -0,15% pour BNP Paribas et -0,9% pour Société Générale vers 12h50. La plus forte baisse du CAC est néanmoins à mettre à l'actif de STMicro (-2,2%), plombé par l'avertissement de l'allemand Siltronic qui compte parmi les principaux fournisseurs mondiaux de plaques de silicium sur isolant, utilisées dans la fabrication des puces pour smartphones. Soitec (-2,7%) recule aussi.

De l'autre côté du palmarès, on note un joli tir groupé des valeurs du luxe avec une hausse de 3% pour Kering, de 2,8% pour Hermes et de 2,6% pour LVMH, qui touche ainsi un nouveau plus haut historique après celui atteint le 6 juin dernier.

Accor (+3,6%, meilleure performance du CAC) est également particulièrement recherché à la faveur d'un relèvement de sa recommandation par Bernstein à "surperformer". La liste des changements de recommandations est d'ailleurs à retrouver ici.

Sur le reste de la cote, Maisons du Monde avance de 2,6% après la présentation de ses objectifs à horizon 2024, favorablement accueillis par le marché.

Enfin, Sanofi s'adjuge également 2,4% à 13h, le premier groupe pharmaceutique français ayant annoncé une nouvelle collaboration sous la forme d'un laboratoire "virtuel" d'innovation avec géant mondial du numérique Google pour développer de futurs médicaments et services en tirant parti des technologies de données.

Le marché pétrolier évolue en légère baisse mardi en cours d'échanges européens, fragilisés par des craintes sur la demande mondiale et la confusion autour de la date de la prochaine réunion de l'Opep. Celle-ci doit en effet se tenir le 25 juin mais la Russie et l'Arabie saoudite ont demandé à la décaler à début juillet, ce que l'Iran refuse jusqu'à présent. Peu après 13h, le baril de Brent lâche 0,54% à 60,60 dollars tandis que celui de WTI recule de 0,48% à 51,63 dollars.

Sur le marché des changes, la monnaie unique a nettement reculé face au billet vert dans le sillage des annonces de Mario Draghi et s'échange à 1,1195 dollar à 13h05.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.20 % vs +11.99 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat