Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Bourse de Paris finit en repli, lestée par le limogeage de Rex Tillerson (-0,64%)
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 403.40 +0.24 % Temps réel Euronext Paris
5 418.20Ouverture : 5 418.20+ Haut : 5 392.57+ Bas :
-0.27 %Perf Ouverture : 5 390.63Clôture veille : 1 161 360 KVolume :

Cac 40 : La Bourse de Paris finit en repli, lestée par le limogeage de Rex Tillerson (-0,64%)

EuronextEuronext

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a fini en repli mardi (-0,64%), le marché étant lesté par de nouvelles incertitudes politiques outre-Atlantique, après l'annonce surprise du limogeage du secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

L'indice CAC 40 a cédé 33,92 points à 5.242,79 points, dans un volume d'échanges de 3,6 milliards d'euros. La veille, il avait fini quasiment à l'équilibre (+0,04%).

Après une matinée en hausse, la cote parisienne a marqué le pas en début d'après-midi, sous le coup d'un tweet de Donald Trump annonçant le départ de Rex Tillerson, son chef de la diplomatie. Les conséquences n'ont en effet pas tardé à se faire sentir sur les marchés financiers, sans mouvement exagéré néanmoins.

"C'est Rex Tillerson qui a fait la tendance", résume auprès de l'AFP Alexandre Baradez, analyste chez IG France. "L'once d'or monte, les taux d'emprunt baissent un peu: ce sont les schémas classiques d'aversion au risque."

"Ce n'est pas un mouvement dramatique mais tous les marqueurs de risque habituels sont en train de s'allumer", poursuit l'analyste, rappelant le départ il y a quelques jours seulement de Gary Cohn, le principal conseiller économique de Donald Trump. M. Cohn avait démissionné en raison de son opposition aux taxes sur l'acier.

"Cela fait deux départs en peu de temps. A chaque fois, ce sont des piliers qui permettent d'équilibrer les positions de Donald Trump", ajoute M. Baradez.

En outre, selon le spécialiste, "ces annonces arrivent à un moment où les marchés européens étaient privés de catalyseur", provoquant donc une correction qui s'est accélérée en cours de séance.

Sur le front des valeurs, Iliad a chuté de 9,96% à 177,55 euros, affecté principalement par la baisse de sa rentabilité dans la téléphonie fixe.

Veolia Environnement a perdu 2,76% à 19,36 euros, pénalisé par la sortie de son capital du fonds Qatari Diar, qui a cédé sa participation de 4,6% pour 506,8 millions d'euros.

Carrefour a reculé de 1,15% à 17,225 euros. Force Ouvrière, le premier syndicat du géant de la distribution, appelle à une grève samedi 31 mars sur l'ensemble du groupe, en réaction aux 2.400 suppressions de postes récemment annoncées.

Worldline a progressé de 1,02% à 43,78 euros, soutenu par le conseil "Acheter" donné par le courtier Berenberg.

A l'inverse, M6 a été pénalisé (-2,50% à 21,84 euros) par l'abaissement de sa recommandation à "sous-pondéré" par JPMorgan.

Visiativ a bondi de 8,85% à 40,60 euros, fort de performances opérationnelles qui se sont envolées en 2017.

Avec AFP

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...