Bourse > Cac 40 > Cac 40 : La Bourse de Paris en vive hausse avant les élections italiennes
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 291.32 +4.59 % Temps réel Euronext Paris
5 267.88Ouverture : 5 295.47+ Haut : 5 228.54+ Bas :
+0.44 %Perf Ouverture : 5 059.20Clôture veille : 4 867 960 KVolume :

Cac 40 : La Bourse de Paris en vive hausse avant les élections italiennes

CAC 40CAC 40

(Tradingsat.com) - Le marché parisien débute la semaine en vive hausse, avec un gain de 1,6% pour le CAC 40 ce lundi à la mi-journée, dans un marché confiant avant les premières estimations des élections législatives italiennes qui seront publiées à 15 heures. La perte par la Grande-Bretagne de son triple A et le ralentissement de la croissance de l’activité manufacturière chinoise sont ainsi relégués au second plan.

"Principale source d’incertitude, les votes pour le Sénat seront dépouillés en premier, donnant ainsi un aperçu du futur équilibre politique dans le pays. Rappelons que l’incertitude tient au mode d’octroi des voix pour cette chambre, qui affaiblit la probabilité d’y avoir une majorité claire. Tout blocage politique insoluble se solderait par l’organisation de nouvelles élections, ce qui reste le scénario le plus anxiogène", commentent aujourd'hui les analystes du CM-CIC.

Vivendi star du jour

Sur le plan des valeurs, Vivendi est en vedette sur fond de nouvelles rumeurs de cessions d'actifs. Le conglomérat français aurait reçu le feu vert du gouvernement brésilien aux propositions d'offres de l'américain DirecTV et d'un groupe de fonds menés par KKR & Co pour le rachat de l'opérateur GVT, a rapporté dimanche le journal Folha de S.Paulo. Le titre bénéfice en outre du soutien d'UBS qui a relevé aujourd'hui sa recommandation de "Vendre" à "Neutre" avec un objectif de cours porté de 13,6 à 14,5 euros.

Le secteur bancaire est également bien orienté, porté par les anticipations de poursuite d’une politique ultra accommodante par la Fed et la Banque du Japon. Société Générale grimpe de 4% et BNP Paribas de 3,5%, soutenu par des propos confiants de broker. A noter que Crédit Agricole monte de 3,7% alors que le groupe prévoit de supprimer un peu plus de 1 400 postes en 2013 au sein de ses caisses régionales, dont les effectifs passeraient ainsi sous la barre des 65 000, rapportent lundi Les Echos.

Lafarge prend 2,8% à 50,5 euros. Salué la semaine dernière par des résultats annuels de bonne facture, le groupe cimentier est soutenu cette fois par un changement de recommandation de Bryan Garnier, passé de "Neutre" à "Achat" sur la valeur avec un une "fair value" portée de 51 à 60 euros.

Archos à l'agonie

Sur le SRD, Archos chute lourdement (-16,2% à 2,99 euros) en réaction à la publication vendredi soir d'un chiffre d'affaires du quatrième trimestre 2012 en forte baisse de 23,6% à 49,8 millions d'euros. Le chiffre d'affaires annuel du spécialiste des tablettes sous Android a donc finalement reculé de 9,6% à 154,9 millions d'euros, contre 171,4 millions d'euros en 2011. Le groupe explique que "le ralentissement de l'activité constaté sur la fin du 1er semestre 2012 s'est poursuivi au cours du 2nd semestre", "sous les effets conjugués du maintien de l'iPad 2 après le lancement du New iPad puis de l'iPad Mini et l'arrivée de produits "subventionnés" par des acteurs majeurs jusqu'ici peu influents sur le segment du matériel : Amazon avec ses tablettes Kindle Fire (HD ou non) déclinées en plusieurs modèles ainsi que Google avec ses tablettes Nexus".

Alcatel-Lucent grimpe de 0,7% alors que HSBC a dégradé le titre de "Neutre" à "Sous-pondérer". Par ailleurs, Alcatel pourrait trouver le soutien de l'Etat qui cherche des moyens de protéger les brevets gagés pour la mise en place en décembre des nouveaux financements du Groupe.

Selon Bloomberg, qui cite un membre du gouvernement, la France plancherait actuellement sur une prise de participation minoritaire dans le capital de l'équipementier télécoms, via le Fonds Stratégique d’Investissement (FSI). L'autre option envisagée par l'Etat français serait d'après le site anglo-saxon d'encourager une fusion entre Alcatel et Nokia Siemens Networks (NSN), ou bien un investissement dans la division de câbles optiques sous-marins (ASN), dossier qui intéresserait le FSI et deux autres firmes de private equity selon les dernières rumeurs.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...