Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIRBUS GROUP

AIR - NL0000235190 SRD PEA PEA-PME
110.980 € +3.55 % Temps réel Euronext Paris

Airbus group : Après la maturité, voici venu le temps de la rentabilité pour Airbus, selon Goldman Sachs

mardi 12 février 2019 à 17h30
Airbus décolle en Bourse à deux jours de ses résultats annuels

(BFM Bourse) - La banque américaine estime que le résultat opérationnel du constructeur aéronautique va grimper dans les cinq prochaines années à des niveaux inédits. Goldman Sachs relève par conséquent son objectif sur le titre et le place sur sa "conviction list", à deux jours de la publication des résultats annuels de l'avionneur.

Au lendemain d'une progression de 2,1% à 102 euros en réaction à une note positive publiée par Goldman Sachs lundi matin, le titre de l'avionneur européen avance encore de 1,2% à 103,2 euros mardi vers 16h. La banque américaine a en effet réitéré sa recommandation à l'achat tout en rehaussant son objectif sur la valeur, de 127 à 142 euros, laissant entrevoir un potentiel d'appréciation de près de 40% par rapport au cours actuel. La nouvelle progression du titre ce jour porte son rebond à 22,9% depuis le 1er janvier.

Tom Enders a posé les fondations

Pour les analystes de Goldman Sachs Chris Hallam, Peter Lapthorn et Olivia Charley, 2019 va marquer "une année de transition pour Airbus", tant sur le plan opérationnel que sur celui de la gouvernance, Tom Enders (PDG) et Harald Wilhelm (directeur financier) étant tous deux amenés à être remplacés. Le bureau d'études considère que, sous leur leadership, l'avionneur européen "a pris des mesures importantes en termes d'actionnariat, de stratégie et de développement produit" qui ont fait entrer Airbus dans une phase de transition à travers un cycle de produits susceptible de faire croître les bénéfices. "La conception, le développement, la mise sur le marché et la montée en cadence réussis des programmes A320neo et A350 ont posé les fondations à de meilleures marges opérationnelles" à l'avenir, tandis que Guillaume Faury et Dominik Asam reprendront respectivement les rôles de PDG et directeur financier.

L'heure de la rentabilité

Le broker estime qu'Airbus affichera, au cours des cinq prochaines années, "une croissance de son résultat opérationnel plus forte que celle que le groupe a historiquement connue", le tout accompagné d'un "niveau de risque produit plus faible". La société est en train de passer d'une croissance des bénéfices tirée par les livraisons à une expansion dont les principaux catalyseurs seront "l'amélioration de la marge et du mix produit".

"Les unités de productions des A320neo et A350 progressent et ces deux programmes combinés représentent, dans notre modèle, 75% de la croissance du résultat opérationnel sur la période 2018-2022" expliquent les analystes. Avant de développer leur raisonnement : "Les deux sont arrivés à maturité en matière de rythme de production donc les risques industriels seront moindres à l'avenir". Or, ces programmes sont encore loin d'avoir livré leur plein potentiel de productivité.

Et "quand les unités de production s'améliorent, la marge opérationnelle suit" avancent les analystes qui estiment que celle-ci devrait "progresser de 500 points de base d'ici 2022". Ce qui devrait en retour porter la rentabilité nette jusqu'à 15,3% en 2022 contre environ 10% en 2018. Les flux de trésorerie vont accélérer par la même occasion et plus que doubler entre 2018 (2,5 milliards d'euros attendus) et 2020 (5,6 milliards d'euros), pour atteindre pas moins de 8,2 milliards d'euros en 2022, selon leurs estimations, portant le rendement de ces flux de trésorerie disponible de 7% à 2020 à près de 11% en 2022. "Autrement dit, Airbus va générer plus de 30% de sa capitalisation boursière en flux de trésorerie disponible au cours des quatre prochaines années" concluent les experts, avec une trésorerie nette de 33 milliards d'euros à horizon 2022, soit 11% du bilan consolidé.

Résultats annuels jeudi

Si Goldman Sachs se veut résolument optimiste pour l'avenir à moyen terme d'Airbus, de premiers éléments de réponses sur la fiabilité du modèle développé par les analystes du broker américain seront fournis jeudi matin avant Bourse avec la publication des résultats annuels de l'avionneur. Le consensus Bloomberg table sur un résultat net ajusté de 3,4 milliards d'euros pour des revenus de 62,8 milliards d'euros. De leur côté, les analystes de Goldman Sachs anticipent un chiffre d'affaires de 63,21 milliards d'euros pour un résultat net ajusté identique à Bloomberg (3,447 milliards d'euros).

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIRBUS GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+284.40 % vs +3.66 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat