Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VIVENDI

VIV - FR0000127771 SRD PEA PEA-PME
26.110 € -0.53 % Temps réel Euronext Paris

Vivendi : L'opérationnel de vivendi légèrement inférieur aux attentes

lundi 1 septembre 2008 à 08h35
L'opérationnel de vivendi légèrement inférieur aux attentes

PARIS (Reuters) - Vivendi annonce un résultat opérationnel ajusté légèrement inférieur aux attentes au premier semestre en raison des coûts de restructuration chez SFR et d'un comparatif défavorable.

Le premier groupe européen de médias a fait savoir que l'augmentation de capital envisagée en décembre 2007 à la suite de l'acquisition de Neuf Cegetel par SFR et de la création d'Activision Blizzard, dont Vivendi détient 54%, est aujourd'hui "inutile".

"Nous avons réalisé nos acquisitions en utilisant moins que de cash que nous avions pensé", a déclaré Jean-Bernard Lévy, président du directoire de Vivendi. "Nous pouvons poursuivre notre développement de Vivendi avec la structure de bilan telle qu'elle est aujourd'hui sans faire appel au marché".

Vivendi confirme également viser en 2008 une croissance de son résultat net ajusté comparable à celle de 8,3% en 2007, à périmètre équivalent. Il réaffirme son intention d'en verser en 2009 au moins la moitié aux actionnaires.

Jean-Bernard Lévy a toutefois précisé lors d'une conférence téléphonique que le résultat net ajusté publié, après intégration de SFR et d'Activision Blizzard, serait inférieur au résultat net à périmètre constant en raison de coûts non récurrents de restructuration et de réorganisation liés à ces opérations.

Le résultat opérationnel ajusté (Ebita) de Vivendi ressort en baissé de 1,1% à 2.567 millions, pâtissant notamment d'un comparatif défavorable au premier semestre 2007 qui avait bénéficié de plus-values notamment liées à ces cessions d'immobilier. Les analystes interrogés par Reuters attendaient en moyenne un Ebita de 2.593 millions au premier semestre.

SFR, qui a intégré sa filiale Neuf Cegetel le 15 avril et les activités fixes et ADSL de Tele2 France en juillet 2007, affiche un Ebita de 1.340 millions d'euros, contre 1.359 millions attendus.

Le deuxième opérateur télécoms français, dont Vivendi détient 56% et Vodafone le solde, a enregistré pour 10 millions d'euros de premiers coûts de restructuration liés au rapprochement avec SFR et de Neuf Cegetel et une dépréciation accélérée d'actifs d'exploitation pour 11 millions d'euros.

Groupe Canal+ a dégagé un Ebita de 351 millions, conforme aux attentes, tout comme Universal Music Group (UMG), première maison de disque mondiale, à 259 millions.

L'Ebita de Vivendi Games, déjà annoncé lors de la publication du chiffre d'affaires semestriel, a chuté de 22,7% à 92 millions d'euros sur le semestre en raison de coûts de développement et marketing.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot Jean-Bernard Levy, président du directoire de Vivendi. Le résultat opérationnel ajusté du premier groupe européen de médias ressort légèrement inférieur aux attentes au premier semestre en raison des coûts de restructuration chez SFR et d'un comparatif défavorable. /Photo d"archives/REUTERS/Charles Platiau

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VIVENDI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat