Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOCIETE GENERALE

GLE - FR0000130809 SRD PEA PEA-PME
15.986 € +2.37 % Temps réel Euronext Paris

Societe generale : Jérôme kerviel persuadé que sa hiérarchie savait

mardi 29 janvier 2008 à 18h18
BFM Bourse

(BFM Bourse) - La thèse selon laquelle les traders de la Société Générale prennent couramment des libertés avec les montants auxquels ils sont théoriquement cantonnés prend de l'ampleur au fur et à mesure de la révélation des déclarations de Jérôme Kerviel aux policiers.

De larges extraits de l'audition en garde à vue de Jérôme Kervie publiés par le site MediaPart mettent directement en cause en effet la hiérarchie du trader. Ce dernier évoque notamment la pratique de dissimulation de la valorisation dite du « matelas », qui serait même selon lui, « utilisée par les managers sur le résultat dégagé par leurs équipes ». Il y aurait par ailleurs « des coutumes qui permettent une certaine flexibilité accordée ponctuellement à un trader à la faveur des discussions avec le manager ».

Jérôme Kerviel n'avait toutefois pas négocié les « grosses positions » prises hors limite de son mandat, puisqu'il reconnaît les avoir « masquées par une opération fictive ». Et pour cause, les gains accumulés par le trader à la fin de l'année 2007 atteignaient le montant pharaonique de 1.4 Milliard d'euros, une somme acquise bien trop rapidement pour qu'il puisse, de son propre aveu, « la déclarer sans être inquiété ».

Au moyen de pertes fictives, Jérôme Kerviel a donc ramené le montant de ses gains « officiels » à 55 Millions d'euros fin 2007. Sur cette base, il a négocié un bonus de 600 000 euros auprès de sa hiérarchie. Celle-ci lui a laissé entendre qu'il ne pouvait espérer plus de 300 000 euros, une somme devant lui être versée en mars 2008.

D'après Jérôme Kerviel, ces 55 Millions d'euros sont déjà « hors de proportion » par rapport à ses crédits autorisés. Ce qui l'amène à dire : « lorsque je suis en positif, ma hiérarchie ferme les yeux sur les modalités et les volumes engagés ». Il se dit en effet « persuadé qu'ils étaient au courant de [ses] positions », notamment parce que plusieurs mails ont été envoyés par le back office à plusieurs de ses assistants collaborateurs pour obtenir des explications sur certaines de ses positions.

©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOCIETE GENERALE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+325.90 % vs +11.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat