Bourse > Societe generale > Societe generale : Asnières sur Seine assigne la SG et la SFIL en justice
SOCIETE GENERALESOCIETE GENERALE GLE - FR0000130809GLE - FR0000130809
50.210 € +0.86 % Temps réel Euronext Paris
49.605 €Ouverture : +1.22 %Perf Ouverture : 50.710 €+ Haut : 49.270 €+ Bas :
49.780 €Clôture veille : 4 252 710Volume : +0.53 %Capi échangé : 40 555 M€Capi. :

Societe generale : Asnières sur Seine assigne la SG et la SFIL en justice

tradingsat

(Tradingsat.com) - La ville d’Asnières-sur-Seine a annoncé jeudi soir sa décision d'assigner en justice la Société de Financement Local (Sfil) et la Société Générale pour 12 emprunts toxiques d’un montant total de 120 230 347€ dont 2 souscrits auprès de la Société Générale et 10 auprès de la Sfil.

La Sfil est une nouvelle banque créée par l’Etat afin de reprendre la gestion d’une partie des prêts toxiques de DEXIA.

Sébastien Pietrasanta, député-maire d’Asnières demande que l’Etat, qui est actionnaire à 75% de la Sfil, prenne enfin ses responsabilités. "L’Etat doit faire preuve de la même célérité pour aider les collectivités territoriales victimes des emprunts toxiques que celle dont il a fait preuve pour venir au secours des actionnaires de Dexia", estime-t-il.

L'accord historique obtenu avec la banque Dexia avait en effet permis à Asnières-sur-Seine de transformer un emprunt toxique de 9 millions d’euros en prêt à taux fixe.

"La Sfil refuse de reconnaître la responsabilité des banques dans la diffusion outrancière des prêts basés sur des taux exotiques et explosifs", explique la ville, prenant l'exemple d'un prêt basé sur les collectivités locales américaines dont le capital restant dû est de 20 millions d'euros.

Or, souligne-t-elle, "la Sfil propose une sécurisation de 4,99 % (ce qui est déjà plus élevé que le taux de 4,8% obtenu avec Dexia) et le financement de la soulte de 3,6 M€ à un taux de 2,75%". Ainsi, "les offres cumulées de la SFIL sur chaque emprunt alourdirait la dette de la ville de plusieurs dizaines de millions d’euros sans aucune création d’équipement nouveau pour les Asniérois".

"Quant à la Société Générale, ces emprunts sont basés sur l’écart de taux à 10 ans entre la Grande-Bretagne et la Suisse", ajoute la ville dans son communiqué. Celle-ci va donc assigner la Société générale à titre conservatoire afin de préserver ses intérêts juridiques "mais tout en prenant acte d’un dialogue ouvert avec la banque et la possibilité d’arriver à un accord amiable prochainement".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...