Bourse > Sanofi > Sanofi : En 2016, les groupes du CAC 40 ont été généreux avec leurs actionnaires
SANOFISANOFI SAN - FR0000120578SAN - FR0000120578
81.520 € -1.51 % Temps réel Euronext Paris
82.750 €Ouverture : -1.49 %Perf Ouverture : 83.300 €+ Haut : 81.280 €+ Bas :
82.770 €Clôture veille : 2 988 090Volume : +0.24 %Capi échangé : 102 777 M€Capi. :

Sanofi : En 2016, les groupes du CAC 40 ont été généreux avec leurs actionnaires

(Tradingsat.com) - Les actionnaires des entreprises du CAC 40 ont été gâtés en 2016. D’après la lettre Vernimmen.net, les géants de la Bourse française ont distribué au total 55,7 milliards d’euros sous forme de rachat d’actions ou de dividendes. Tout près de son niveau de 2007 (57,1 milliards), autrement dit avant la crise. Dans le détail, 40,7 milliards ont été versés au titre des dividendes en numéraire, 5,5 milliards de dividendes en action et 9,5 milliards au titre des rachats d’actions.

Les deux poids lourds de l’indice, Sanofi et Total, ont été les plus généreux avec respectivement 6,7 milliards et 5,9 milliards d’euros reversés à leur actionnaires. Ils sont suivis de près par le groupe de médias Vivendi qui, avec 5,6 milliards d’euros redistribués, complètent le podium.

En queue de peloton du CAC 40, on retrouve Peugeot et ArcelorMittal. Ces derniers ont estimé préférable de ne rien verser à leurs actionnaires. Une situation qui peut se comprendre dans le cas du géant de la sidérurgie, qui avait vu sa perte nette s’établir à 7,9 milliards de dollars (seule entreprise du CAC 40 dans le rouge en 2015). Mais un peu moins pour la marque au lion. De janvier à décembre 2015, le constructeur automobile français a dégagé un bénéfice net de 1,2 milliard d’euros.

Les valeurs financières moins généreuses qu’avant

De façon plus générale, les montants distribués par les quatre valeurs financières de l'indice (BNP Paribas, Axa, Crédit Agricole et Société Générale) ainsi que ceux d'Orange et d'ArcelorMittal ont chuté de moitié à 10,3 milliards d'euros en l'espace de neuf ans. Les besoins de renforcement de leur structure financière expliquent en grande partie cette évolution.

Si 2016 a donc été un bon cru pour les actionnaires, cela n'a toutefois pas raboté les investissements des entreprises du CAC 40. En témoigne, les montants record des acquisitions de Danone et Air Liquide lors des rachats de WhiteWave (12,5 milliards de dollars) et d'Airgas (13,4 milliards de dollars).


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI