Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SANOFI

SAN - FR0000120578 SRD PEA PEA-PME
75.800 € +0.20 % Temps réel Euronext Paris

Sanofi : En 10 ans, les effectifs de Sanofi ont fondu, sa R&D a été distancée et sa capitalisation a stagné

mercredi 20 janvier 2021 à 13h11
Sanofi affiche des performances bien moindres que ses concurrents

(BFM Bourse) - Au sein du top 50 de la pharmacie, le laboratoire tricolore est celui qui a le plus réduit ses effectifs en cinq ans, juste devant Novartis, révèle une étude de Sacha Pouget, directeur associé de Kalliste Biotech Advisors. Parallèlement, Sanofi se fait de plus en plus distancer en termes des budgets qu'il consacre à la R&D et affiche de piètres performances en Bourse.

Tandis que Sanofi a confirmé le projet de supprimer dans les trois années à venir entre 300 et 400 postes supplémentaires dans ses activités de Recherche & Développement (R&D), une étude de Sacha Pouget, directeur associé de Kalliste Biotech Advisors, met en évidence le déclin récurrent des effectifs du groupe et l'affaiblissement relatif de ses efforts de recherche.

Dans le cadre du plan de départs dévoilé cet été par le groupe pharmaceutique, portant sur 1.700 emplois en Europe, Sanofi a confirmé envisager pour la France 300 à 400 suppressions de postes dans la R&D, déclenchant la colère des syndicats et, de la part du ministre de l'Economie Bruno Le Maire, une demande de "clarification sur la stratégie de développement des activités de recherche et de développement en France".

Des effectifs en fort repli par rapport à la concurrence

Selon Sacha Pouget, ce projet s'inscrit dans la lignée de "tailles récurrentes dans les effectifs depuis cinq ans". "La baisse des effectifs de Sanofi entre 2015 et 2019 a été de 15.222 (13,2% de l'ensemble des salariés) soit la plus forte baisse en nombre d'effectifs du Top 50 de l'industrie pharmaceutique".

Le groupe employait en effet 100.409 personnes au 31 décembre 2019, contre 115.631 fin 2016, selon les rapports annuels du groupe. La taille des équipes dédiées spécifiquement à la R&D a aussi diminué, quoique dans une moindre proportion (-5% à 15.538 personnes).

L'étude de Sacha Pouget montre par ailleurs que Sanofi est le seul acteur parmi les dix premiers mondiaux de l'industrie pharmaceutique dont les effectifs ont continuellement baissé depuis 2015.

Un budget de R&D qui progresse moins vite que les autres big pharma

En parallèle, les dépenses R&D de Sanofi ont peu progressé. "En 2007, Sanofi était le 4e investisseur en R&D de l'industrie Pharma. En 2020 sa place est tombée au 10e rang. Avec des dépenses en hausse de 4,5% sur la période il s'agit de la plus faible évolution des 15 plus gros investisseurs en R&D".

Alors que Sanofi a fait le choix de quasiment stabiliser son effort, d'autres acteurs ont fait le choix de renforcer significativement leurs investissements dans l'innovation pour maintenir leur compétitivité, souligne-t-il.

En 2007, Sanofi était au niveau du groupe suisse Roche. Aujourd'hui, ce dernier consacre 13,76 milliards de dollars à la R&D, ce qui en fait le plus gros budget dans l'univers le pharmacie (plus du double de celui du groupe français). L'américain Bristol Myers-Squibb, qui dépensait deux fois moins en 2007 que Sanofi, dépense désormais 50% de plus en R&D. Et un acteur comme Gilead, qui dépensait à peine 600 millions de dollars en 2007, investit désormais 11,15 milliards de dollars, soit environ 5 milliards de plus que Sanofi.

En revanche, on constate que Sanofi a dépensé en R&D 16,7% de son chiffre d'affaires en 2019, contre 15,5% dix ans plus tôt. La tendance est donc ici plutôt à la hausse si on regarde ce critère. Mais le chiffre d'affaires du groupe a peu évolué sur la période, passant par exemple de 34,9 milliards d'euros en 2012 à 36,1 milliards en 2019.

Sanofi a pourtant grossi à coups de croissance externe en rachetant d'autres laboratoires, comme par exemple Genzyme (spécialiste des maladies rares) en 2011 pour 20,1 milliards de dollars. Depuis 2008, le groupe a ainsi acquis la bagatelle de 45,7 milliards de dollars de sociétés cotées, selon les données relevées par Sacha Pouget.

Des performances boursières très moyennes

Est-ce que cela se retrouve dans le cours de Bourse ? Pas vraiment. Selon les données compilées par BFM Bourse de 1988 à 2019, la capitalisation boursière de Sanofi est restée assez stable. En 2006, celle-ci avait culminé à près de 108 milliards d'euros. Puis l'entreprise était devenue la plus grosse capitalisation boursière du CAC 40 en 2013, avec une valorisation d'environ 100 milliards d'euros. Ce mercredi, sa capitalisation boursière est proche de 104 milliards d'euros.

Sanofi affiche d'ailleurs des performances boursières assez moyennes pour les actionnaires ces dernières années. Selon notre dernier palmarès BFM Bourse, le groupe pharmaceutique affiche un rendement (dividendes inclus) de 3,61% par an en moyenne sur la période 2016-2020.

Le ratio cours sur bénéfices (PER) est aussi cruel pour le groupe français. Ce ratio est de 9,3 pour Sanofi, contre 23,9 pour Pfizer, 25,6 pour Johnson & Johnson, 21,2 pour Roche Holding ou encore 31,3 pour Novartis. Autrement dit, Sanofi est beaucoup moins bien valorisé en Bourse que ses plus gros concurrents.

Tradingsat Tradingsat - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SANOFI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+323.00 % vs +14.73 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat