Bourse > Safran > Safran : Safran tire un trait sur zodiac et change de gouvernance
SAFRANSAFRAN SAF - FR0000073272SAF - FR0000073272
76.130 € +0.17 % Temps réel Euronext Paris
76.010 €Ouverture : +0.16 %Perf Ouverture : 76.300 €+ Haut : 75.780 €+ Bas :
76.000 €Clôture veille : 114 646Volume : +0.03 %Capi échangé : 31 748 M€Capi. :

Safran : Safran tire un trait sur zodiac et change de gouvernance

Safran tire un trait sur zodiac et change de gouvernanceSafran tire un trait sur zodiac et change de gouvernance

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Safran a dit jeudi avoir "définitivement" tourné la page concernant une éventuelle acquisition de Zodiac Aerospace, à un mois de la fin du gel imposé par l'AMF après des tentatives infructueuses pour convaincre les actionnaires familiaux de Zodiac en 2010.

Six ans après la fusion entre Snecma et Sagem, qui avait donné naissance au groupe Safran, les actionnaires ont massivement voté le retour à une gouvernance classique - un conseil d'administration - qui devrait aboutir à la nomination du président du directoire Jean-Paul Herteman au poste de PDG.

L'équipementier pour l'aéronautique, la défense et la sécurité avait renoncé - au moins provisoirement - en novembre dernier à toute offre sur Zodiac après le gel imposé par l'Autorité des marchés financiers (AMF) qui prend fin le 18 mai prochain.

"Nous avons définitivement tourné la page d'une éventuelle acquisition de Zodiac", a déclaré Jean-Paul Herteman en réponse à la question d'un actionnaire. "Pour autant, nous menons des discussions avec différents acteurs en matière de coopération techno sur l'avion plus électrique".

Le président du directoire de Zodiac, Olivier Zarrouati, a déclaré mardi à Reuters qu'il n'avait "aucune inquiétude" sur la fin du gel de l'AMF, à l'issue d'une conférence de presse sur les résultats semestriels du groupe au cours de laquelle il a dit discuter de coopération avec Safran sur l'avion électrique

Les actionnaires ont voté à 88,78% des voix l'adoption d'un conseil d'administration et à 73,86% la refonte globale des statuts du groupe, destinée à faciliter le processus de décision dans un contexte économique où les entreprises doivent se montrer très réactives.

Un conseil d'administration, qui se réunira dans l'après-midi, confiera vraisemblablement à l'actuel président du directoire Jean-Paul Herteman le poste de PDG, tandis que le président du conseil de surveillance, Francis Mer, devrait devenir vice-président du conseil d'administration. Un communiqué devrait être publié après la clôture de la Bourse.

OBJECTIFS 2011 CONFIRMÉS

Safran, qui annoncera son chiffre d'affaires trimestriel jeudi prochain avant l'ouverture de la Bourse, a réaffirmé jeudi qu'il prévoyait en 2011 une hausse de son résultat opérationnel courant au moins égale à celle de 20% enregistrée en 2010.

Le groupe, qui compte notamment sur une augmentation de 10% à 15% de l'activité dans les services d'après-vente en aéronautique civile, confirme également attendre pour cette année une croissance d'au moins 5% de son chiffre d'affaires, avec une hypothèse d'un euro à 1,33 dollar.

Safran, qui compte verser un dividende de 0,50 euro au titre de 2010 contre 0,38 euro en 2009, a amélioré sa marge opérationnelle plus que prévu à 8,2% en 2010, contre 7,0% en 2009, avec pour objectif de dépasser le seuil des 10% dès 2012.

Le moteur CFM-56, produit en coentreprise avec General Electric, devrait franchir dans les années à venir le seuil des 30.000 unités vendues après avoir passé le cap des 20.000 en 2010, a souligné Jean-Paul Herteman.

L'Etat français est le premier actionnaire de Safran, avec 30,2% du capital, contre 16% pour les salariés et 2% pour le groupe nucléaire Areva, qui a réduit sa participation en 2010. Le flottant est de 47,6% du capital fin 2010 contre 38,1% fin 2009.

L'action Safran cède 0,7% à 24,15 euros vers 12h25, donnant une capitalisation d'un peu plus de dix milliards d'euros. Elle a perdu près de 9% depuis le début de l'année, après avoir flambé de 93% en 2010.

Edité par Gilles Guillaume

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...