Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole Brent

BRN - MP0000000BRN
- -

Pétrole brent : Après plusieurs mois d'envolée, l'or noir rechute face à une Opep au bord de l'implosion

jeudi 8 juillet 2021 à 11h38
Le pétrole reflue face aux incertitudes entourant l'offre mondiale

(BFM Bourse) - Dans un marché nerveux où la volatilité fait son retour, les cours du brut reculent nettement pour la troisième séance consécutive, les opérateurs prenant des bénéfices, inquiets des conséquences sur l'offre de l'échec des négociations entre les pays producteurs.

Dans ce dilemme du prisonnier revisité où tous les joueurs se regardent en chien de faïence dans l'attente d'en savoir plus sur les intentions des uns et des autres, l'heure est à la prise de bénéfices pour les investisseurs au sortir d'un premier semestre exceptionnel. Au cours des six premiers mois de l'année, les prix des principales références de brut ont en effet repris plus de 50%.

Dans un contexte d'incertitude vis-à-vis de l'évolution de l'offre mondiale après l'échec des négociations entre les principaux pays producteurs en début de semaine, ce qui pourrait potentiellement entraîner l'abandon de l'accord de production actuel, l'or noir poursuit sa baisse. Pour la troisième séance consécutive, les cours des barils de Brent et de WTI s'inscrivent nettement dans le rouge jeudi matin, le premier lâchant 1,43% à 72,34 dollars quand le second recule de 1,63% à 71,02 dollars. Les références européenne et américaine de brut cèdent ainsi près de 8% par rapport à leur pic (depuis fin 2018) atteint mardi matin.

Alors que le cartel élargi mené par l'Arabie Saoudite et la Russie contrôle et restreint sensiblement l'offre depuis mars 2020 pour tenter de pallier l'effondrement de la demande, l'accord qui lie les producteurs est menacé par le refus d'Abou Dabi de se plier aux exigences de Riyad - ou vice-versa.

Vers une rupture avec l'Opep ?

Mécontent du volume de référence sur lequel se basent les coupes actuelles de production, alors qu'il manque toujours environ 6 millions de barils par jour (mbj) sur le marché par rapport au pic de février 2020 et que les cours avaient atteint des sommets depuis 30 mois, les Emirats Arabes Unis ont tenté de renégocier l'accord existant. En vain. Et selon des sources proches du dossier qui se sont confiées au Wall Street Journal, Abou Dabi entendrait désormais écouler un maximum d'or noir tant que la demande et les cours restent soutenus, afin de financer sa diversification énergétique retardée par la chute des rentrées d'argent liées au pétrole depuis le début de la crise sanitaire. "Personne ne sait si c'est une tactique ou s'ils sont prêts à quitter l'Opep" commente Phil Flynn, du cabinet Price Futures Group, "mais c'est pour cette raison qu'on a eu ce fléchissement. L'incertitude fait baisser les prix."

"Le marché pétrolier regarde au-delà du déficit de l'offre de pétrole en août et s'attend à ce que l'accord Opep+ s'effondre bien avant avril 2022, date d'expiration de l'accord, car d'autres pays membres demanderont de nouvelles concessions pour s'assurer une plus grande part de marché", estime désormais Edward Moya, analyste principal du marché chez Oanda.

Reste une inconnue et pas des moindres: la réaction de l'Arabie Saoudite si un -ou plusieurs- pays producteurs rompent l'accord en vigueur. Passé maître en théorie des jeux, le royaume, qui dispose des plus grandes capacités de production et du coût d'extraction le plus faible, pourrait décider d'inonder le marché et de faire chuter les cours pour ramener tout le monde à la table des négociations.

"Pour l'instant, on navigue à vue", résume Phil Flynn, selon qui les cours pourraient rebondir un peu ce jeudi après-midi après la publication des stocks hebdomadaires de brut par l'EIA. D'après lui, la rumeur fait état d'une chute plus importante que prévu de ces réserves, ce qui soutiendrait les cours. Le consensus établi par Bloomberg table sur une baisse de quatre millions de barils mais certains s'attendent au double, selon le courtier.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +32.17 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat