Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ORANGE

ORA - FR0000133308 SRD PEA PEA-PME
10.590 € -0.94 % Temps réel Euronext Paris

Orange : Enquête sur la cession d'orange autriche à hutchison

vendredi 29 juin 2012 à 13h25
BFM Bourse

(BFM Bourse) - La Commission européenne a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le projet d'acquisition d'Orange par son concurrent Hutchison 3G Austria, en application du règlement de l'UE sur les concentrations. L'opération pourrait en effet nuire à l'atomicité du marché autrichien, le retrait d'Orange étant susceptible d'avoir des répercussions pour les clients, l'accès au réseau et le départ d'appel.

« La concentration envisagée ramènera le nombre des exploitants de réseaux de 4 à 3 en Autriche. Par conséquent, la Commission doit veiller à ce que cette opération n'entraîne pas un renchérissement pour les consommateurs», a déclaré M. Joaquín Almunia, vice‑président de la Commission.

La concentration H3G/Orange est étroitement liée à 2 autres opérations. En effet, si le projet d'Hutchison est autorisé, l'opérateur chinois cèdera certains actifs d'Orange Autriche (notamment l'opérateur mobile Yesss!) à Telekom Austria pour 390 millions d'euros. La deuxième opération porterait sur l'acquisition, par A1 Telekom Austria, de certains actifs de H3G actuellement détenus par Orange, comme les sites, les radiofréquences et les droits de propriété intellectuelle.

La Commission européenne rendra sa décision au terme d'une enquête approfondie de 90 jours, durant laquelle elle vérifiera si la concentration entraverait de manière significative ou non la concurrence sur le marché.

L'acquisition d'Orange Austria par l'opérateur chinois permettrait à son propriétaire, le milliardaire hong-kongais Li Ka-Shing, de renforcer sa présence en Europe. Déjà présent en Autriche via la marque "3", le rachat d'Orange le positionnerait comme le numéro trois sur le marché de la téléphonie mobile avec 2,8 millions d'abonnés et 22% de part de marché. L'homme d'affaire chinois détient déjà des activités dans la 3G mobile en Italie, en Australie et au Royaume-Uni, où il est le concurrent du numéro un de la téléphonie mobile, Everything Everywhere, filiale codétenue par Orange et T-Mobile.

L'opération de rachat d'Orange Austria fait suite à la prise de contrôle de Telekom Austria et du néerlandais KPN par le mexicain Carlos Slim, signe de la montée en puissance des groupes de télécommunication des pays émergents sur le marché européen.

La sortie d'Orange Austria confirme la « stratégie d'optimisation du portefeuille d'actifs » de France Télécom, qui repose sur le désengagement progressif du groupe des marchés matures à faible croissance. L'opérateur s'était déjà défait fin décembre de sa filiale Orange Suisse pour 1,6 milliards d'euros.

O. P. - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ORANGE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.40 % vs +11.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat