Bourse > Nexans > Nexans : Nexans confirme ses objectifs malgré un risque d'amende
NEXANSNEXANS NEX - FR0000044448NEX - FR0000044448
50.720 € -2.44 % Temps réel Euronext Paris
51.500 €Ouverture : -1.51 %Perf Ouverture : 52.520 €+ Haut : 50.560 €+ Bas :
51.990 €Clôture veille : 254 838Volume : +0.59 %Capi échangé : 2 202 M€Capi. :

Nexans : Nexans confirme ses objectifs malgré un risque d'amende

Nexans confirme ses objectifs malgré un risque d'amendeNexans confirme ses objectifs malgré un risque d'amende

par Gilles Guillaume

VERSAILLES, Yvelines (Reuters) - Le PDG de Nexans a confirmé mardi les objectifs 2011 du groupe bien que l'enquête européenne en cours sur une entente présumée dans le câble constitue toujours un risque financier pour l'entreprise.

Le géant du câble électrique, passé de la première à la deuxième place mondiale depuis que l'italien Prysmian a racheté le néerlandais Draka, a reçu au début du mois, comme onze autres câbliers, une "communication des griefs" de la part de la Commission européenne.

"Je ne peux rien dire d'autre à ce stade, si ce n'est répéter (...) que cela fait peser un risque significatif défavorable sur la situation financière de la société", a déclaré le PDG de Nexans, Frédéric Vincent, dans une interview à Reuters en marge d'une opération de mécénat au château de Versailles.

Nexans compte répondre à Bruxelles dans le courant du second semestre. "La Commission prend ensuite le temps qu'elle juge nécessaire (...) donc cela veut dire que si sanction il y a, ce sera en 2012", a-t-il ajouté.

La communication des griefs est une étape formelle des enquêtes menées par l'exécutif européen sur les infractions présumées à la libre concurrence. Elle ne présage pas de l'issue de la procédure, mais si les entreprises visées sont reconnues coupables, elles risquent une amende pouvant aller jusqu'à 10% de leur chiffre d'affaires annuel mondial.

LE PRIX DU CUIVRE RESTERA ÉLEVÉ EN 2011

Nexans, qui a fourni dans le cadre de ses opérations de mécénat plus de 500 kilomètres de câbles pour la rénovation du réseau électrique et de communication du château de Versailles, a maintenu néanmoins ses objectifs 2011 malgré l'aléa que fait peser la procédure à Bruxelles.

"S'il y avait eu un signal contraire, nous l'aurions donné à notre assemblée générale", a précisé Frédéric Vincent. "Les perspectives de résultats anticipées pour l'année 2011, c'est-à-dire une croissance de l'ordre de 5% et une rentabilité opérationnelle de l'ordre de 5,5%, sont toujours aujourd'hui nos objectifs."

A mi-chemin dans l'année, l'impact de la hausse des prix des matières premières sur la rentabilité du groupe s'avère d'ailleurs moins sensible que prévu. Si Nexans, grand consommateur de cuivre, couvre les variations du prix du métal dont il répercute intégralement les hausses sur ses clients, la chose est moins aisée en ce qui concerne les plastiques, dérivés du pétrole et qui entrent dans la composition notamment des gaines de câbles.

"L'hypothèse interne, c'est qu'on vivra l'année 2011 encore avec du cuivre à un niveau élevé", a souligné Frédéric Vincent. "Sur les matières plastiques, on aura connu sur le premier semestre une hausse relativement modérée, probablement moins que ce que nous attendions. C'était un facteur de risque que nous avions identifié au début de l'année, qui jusqu'à maintenant ne se concrétise pas."

Nexans, qui publiera ses résultats semestriels le 27 juillet prochain, a clôturé en hausse de 2,24% à 62,96 euros à la Bourse de Paris, donnant une capitalisation boursière de l'ordre de 1,8 milliard d'euros. Le titre affiche un gain de 7% depuis le début de l'année, après +5,4% sur l'ensemble de 2010.

Édité par Gwénaelle Barzic

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI